The Babbel Blog

All posts by Babbel

Comment créer une nouvelle habitude d’apprentissage

Posted on August 28, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

habitude d’apprentissage

Savoir comment acquérir une nouvelle habitude d’apprentissage est crucial pour vos objectifs d’apprentissage à long terme. C’est pourquoi au cours des derniers mois, nous avons investigué la formation d’habitudes. Comment pouvons-nous aider les gens à s’approprier des habitudes qui les garderaient motivés à apprendre régulièrement une langue étrangère ?

Nous savons tous qu’une importante partie de l’apprentissage repose sur la répétition et la régularité. Cela peut sembler plus ou moins rébarbatif, mais c’est inévitable si vous voulez être sérieux en la matière.

Un commentaire régulier que nous recevons de nos utilisateurs est “je n’arrive pas à trouver le temps pour apprendre de façon régulière”. Êtes-vous de ceux-là ? Combien de fois vous êtes-vous retrouvés à la fin d’une longue journée sans avoir réussi à trouver ces dix petites minutes que vous vous étiez promis ?

Bien que nous comprenions que le temps soit un problème, nous croyons que le challenge est tout autre.

Il se trouve qu’il existe une façon de créer une nouvelle routine dans votre vie. Cela commence par choisir une action très simple que vous souhaitez faire chaque jour. Mais contrairement aux idées reçues, cela n’a rien à voir avec le fait de planifier un horaire spécifique pour cette activité, mais plus avec le fait de déclencher de façon fiable cette nouvelle habitude de manière à ce qu’elle devienne naturelle.

Voilà comment créer une nouvelle habitude d’apprentissage en trois étapes simples.

1. Choisissez un point de référence – une habitude que vous avez déjà

Le principal ingrédient dont nous avons besoin pour créer une habitude fiable n’est pas le temps, mais un élément déclencheur qui est ancré dans nos habitudes au quotidien.

Qu’est-ce que nous entendons par habitudes au quotidien ?

Ce sont des choses que vous faites tous les jours sans même cligner des yeux parce qu’elles sont devenues – avec le temps – une deuxième nature pour vous. Comme par exemple penser à allumer la cafetière le matin, ou se brosser les dents le soir.

Nous avons tous des habitudes fiables que nous faisons chaque jour, et qui souvent varient selon le contexte : durant la semaine de travail, pendant les vacances, ou les weekends. Ce qui est génial, c’est que ces habitudes peuvent etre utilisées comme éléments déclencheurs d’une nouvelle habitude d’apprentissage.

Voici quelques repères pour vous aider à choisir un point d’ancrage :

Il doit s’agir d’une habitude extrêment fiable. Choisissez quelque chose que vous faites toujours.

Il doit s’agir d’un élément précis. Un point d’ancrage flou (“quand je serai d’humeur à apprendre”) ne fonctionne pas bien.

Cela doit correspondre au nombre de fois où vous voulez mettre en action votre habitude. Si vous voulez que votre action se produise une fois par jour, choisissez un point d’ancrage qui ne se produit qu’une fois par jour (p. ex. “après que je me suis mis(e) au lit et que j’ai mis mon réveil…”)

Ce point d’ancrage devrait être en rapport avec votre nouvelle habitude, à la fois dans le thème et la localisation. Par exemple, “après avoir déposé les enfants à l’école” pourrait être un mauvais point de repère pour, disons, vous entraîner à faire 10 abdominaux chaque jour comme il est très probable qu’il y ait un délai entre ces deux habitudes.

Le point d’ancrage est quelque chose de très personnel : vous avez besoin de décider quelle est la meilleure habitude pour vous, en rapport avec votre situation personnelle et votre style de vie.

2. Créer une recette

Cette idée est étrangemment simple, mais elle fonctionne. Commencez par créer une “recette” que vous allez vous entraîner à faire chaque jour.

Une recette a des ingrédients très précis :

Après avoir (habitude de la vraie vie), je vais (nouvelle habitude que vous voulez prendre).

Disons – pour prendre un exemple au hasard – que vous voulez vous entraîner à apprendre une langue étrangère avec Babbel dix minutes par jour. Dans ce cas un petit pas en avant serait d’aller sur Babbel, ni plus, ni moins. Votre première recette pourrait avoir l’air de cela :

Après mon café du matin, je vais aller sur ma page d’accueil Babbel.

Ou de ça :

Après m’être brossé les dents le soir, je vais aller sur ma page d’accueil Babbel.

À ce moment, vous pouvez vous dire “vraiment ? Juste aller sur ma page d’accueil ? Comment est-ce que c’est censé m’aider ?”

Eh bien, il est en fait crucial pour votre nouvelle habitude d’être aussi simple. Quand BJ Fogg, psychologue de Stanford, voulait s’entraîner à utiliser du fil dentaire, il a commencé en se passant du fil dentaire autour d’une seule dent.

(vidéo en anglais)

Votre priorité une fois arrivé à ce point là n’est pas de vous fixer un challenge (tel que finir une leçon dans sa totalité), mais de trouver un point de repère qui fonctionne vraiment pour vous. Une fois que vous l’avez, vous pouvez commencer à rendre la tâche plus ardue.

La clé pour une recette réussie est de trouver un repère qui déclenchera de façon logique votre nouvelle habitude. Tester et adapter votre recette fait partie du processus d’apprentissage !

3. Mettez le paquet

Une fois que vous avez trouvé une recette qui fonctionne de façon fiable, vous avez fait la partie la plus difficile. Parce qu’une fois de plus, le plus difficile n’est pas de trouver le temps mais de s’approprier une nouvelle habitude qui devient une deuxième nature pour vous, une où vous n’avez pas besoin de vous rappeler de faire quelque chose mais qui se produit plutôt sans que vous n’ayez à y penser.

Stephen King est connu pour écrire quelques pages avant le petit-déjeuner (c‘est un très bon déclencheur). Une fois que vous avez établi de façon sûre votre habitude, vous trouverez difficile de la casser, comme toute autre habitude.

Donc pour en revenir à notre exemple. Une fois que vous pouvez déclencher de façon fiable l’habitude “d’aller sur la page d’accueil de Babbel”, vous pourriez l’échanger avec “faire une leçon sur Babbel” et cela vous semblera aisé.

Magique ? Pas vraiment, c’est simplement la façon dont fonctionne notre cerveau.

Nous recommandons fortement lors de la première semaine, lorsque vous expérimentez avec votre nouvelle recette, de l’écrire quelque part de visible dans le même contexte où votre habitude se produit (soyez créatif – p. ex. utiliser du rouge à lèvres pour écrire sur le miroir de votre salle de bain “après m’être brossé les dents, je visiterai la page d’accueil Babbel”). Bien vite, vous n’aurez plus besoin de ce rappel – si le point d’ancrage et la nouvelle habitude fonctionnent pour vous.

Cette technique ne fonctionnera peut-être pas pour tout le monde, mais cela vaut la peine de l’essayer et elle ne coûte rien. Qui sait, cela pourrait être efficace pour vous !

Traduit de l’anglais par Laure Cesari

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Quiz sur les stéréotypes russes

Posted on August 20, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Quizz sur les stéréotypes russes

A l’occasion de la mise en ligne d’un nouveau cours de russe sur Babbel, nous aimerions vérifier l’exactitude de quelques préjugés circulant à l’encontre de la Russie et de ses habitants. Pour cela, non seulement avons nous consulté les statistiques, mais nous avons également interrogé Larisa Bulanova, rédactrice en chef pour les cours de russe Babbel, afin de connaître sa vision des choses.

Alors, est-il vrai que les Russes boivent de la vodka comme s’il n’existait pas de lendemain ? Est-ce que l’âme russe est vraiment aussi glaciale que l’hiver sibérien ? Est-ce qu’on se fait invariablement croquer par les fonctionnaires et saigner à blanc par les ours ? (Oups, non…c’est le contraire).

Participez à notre Quiz sur les stéréotypes russes et découvrez la réponse à ces questions !

Cliquez ici pour commencer le quiz.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Quel est l’accent le plus sexy ?

Posted on August 6, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

accent sexy

Chez Babbel, on a l’habitude de s’attaquer aux vraies questions d’actualité. Comment résoudre le conflit israélo-palestinien ?  Quels sont les mécanismes inhérents aux crises économiques ? Et bien entendu: quelle nationalité a l’accent le plus sexy ?

*euuuuh ?*

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

La langue familière américaine – c’est du gâteau !

Posted on July 22, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

La langue familière américaineAvec le nouveau cours Babbel, « La langue familière américaine », vous allez apprendre des expressions très utiles du « slang » américain. Nous nous sommes longtemps posé la question : pourquoi dire de quelque chose de facile que « c’est du gâteau », ou « cassé » pour signifier que l’on n’a plus d’argent ?

Voici l’origine (possible) de certaines expressions typiquement américaines. Prenez-les « avec une pincée de sel » !

 

broke (cassé) – ne plus avoir d’argent, être à sec

À partir de la Renaissance, de nombreuses banques en Europe donnaient à leurs clients un petit carreau de porcelaine où était inscrit le nom du client, le montant du prêt, le nom de la banque. Des cartes bancaires en quelque sorte, mais en plus lourd ! Le client venait à la banque avec son carreau pour emprunter de l’argent, et si la limite était dépassée, le caissier « cassait » son carreau.

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Quelles sont les raisons qui motivent l’apprentissage des langues ?

Posted on June 18, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Si vous étudiez une langue en ce moment, prenez un instant pour réfléchir à cette question : pourquoi ?

La question a été récemment posée en termes économiques. Freakonomics a lancé l’idée avec un podcast qui posait la question des bénéfices financiers de l’apprentissage d’une langue. Sur le blog Prospero de the Economist, Robert Lane Greene indique que les résultats sont supérieurs à ce qu’ils avaient estimé et varient fortement en fonction de la langue.

Cette question vaut la peine d’être débattue, même s’il est un peu triste de réduire la beauté (et les bénéfices inquantifiables) d’apprendre une langue, à des retombées économiques ou des investissements.

Mais ce facteur peut-il ou non être décisif ? Pour quel groupe d’âge ou nationalités ? Quelles sont les raisons principales qui poussent les gens à vouloir apprendre une langue ?

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Quiz: expressions sur le football brésilien

Posted on June 11, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Footballquiz_crops-11

Êtes-vous un connaisseur en matière de football ? Savez-vous quelle est la différence entre un milieu défensif et un latéral? ? Savez-vous comment la Hongrie a révolutionné les tactiques dans les années 1950 ? 

Nous non plus. 

Participez à notre quiz pour découvrir les différentes expressions footballistiques brésiliennes et impressionnez vos amis durant la Coupe du Monde avec votre jargon de professionnel.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Conseils d’utilisateurs : comment mémoriser votre vocabulaire

Posted on June 4, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Nous vous avons demandé quelle est votre méthode personnelle pour mémoriser le vocabulaire, et vos conseils ont été formidables. Nombre d’entre eux sont des bons vieux classiques, d’autres sont plutôt inattendus. Quels sont ceux que vous utilisez, quels sont ceux que vous pourriez ajouter ? Dites-le-nous avec vos commentaires !

 

1. Faire du sport en récitant son vocabulaire - Joseph

C’est d’une efficacité prouvée. Une étude de 2010 a testé des personnes qui apprenaient du vocabulaire tout en faisant du vélo. Elle a montré que « la pratique simultanée d’une activité physique et de l’apprentissage de vocabulaire facilitait la mémorisation de mots nouveaux ».

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Pourquoi la grammaire (tout comme les broccolis) sont bons pour vous

Posted on May 27, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

la grammaireCe mois-ci Babbel se concentre sur la grammaire, avec un grand choix de nouveaux cours bons pour la santé. Paraissent également des cours d’approfondissement en italien, sur la prononciation ou encore les faux-amis.

 

Pauvres brocolis, paria du monde végétal ! Malgré le fait que cet aliment soit excellent pour la santé et que le président américain Obama ait déclaré que c’est son aliment favori, ce légume est toujours détesté des enfants du monde entier, et même de certains adultes.

Un peu comme la grammaire. Des années scolaires entières obligés à conjuguer des verbes et porter dans son sac à dos des livres gros comme des annuaires téléphoniques ont en dégoûté plus d’un, à tel point que beaucoup se demandent si ça en vaut vraiment la peine.

Mais la grammaire peut ne pas être une corvée. Le tout est de bien savoir la préparer.

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Roll on: L’histoire des vélos Babbel

Posted on May 14, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

vélos Babbel

Grégory Simon dans son état naturel – Photo de James Lane pour Babbel.com

Un mercredi matin ensoleillé du mois de mars, Grégory Simon se préparait pour aller au bureau. Il prit sa douche, s’habilla, avala une tasse de café et se mit en route.

Quelques heures plus tard il arriva au bureau, l’air exténué.

« Je me suis fait voler mon vélo ! »

Grégory a grandi au pied des Alpes, il a passé toute son enfance à arpenter les montagnes d’Annecy en vélo. Il est toujours venu au bureau en deux roues, préférant braver le temps berlinois plutôt que d’être coincé dans les embouteillages. Il était très attaché à son vélo.

Toute personne qui s’est fait voler son vélo une fois dans sa vie sait à quel point cela peut être frustrant, mais cette fois, le voleur avait étrangement bien choisi son jour. En effet, c’était précisément le jour où Babbel avait passé une commande de plus de soixante-dix vélos neufs.

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Le portugais de la vie quotidienne

Posted on April 30, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Portuguese Everyday Life iStock_000038594386Large

Chacun de nous a déjà connu ces moments de grand embarras où l’on aimerait que le sol s’ouvre sous nos pieds et nous engloutisse. Mais qu’en est-il des faux-pas dont on n’a même pas conscience ?

Trois doigts mal placés peuvent rapporter pas mal d’ennuis, comme le savent ceux qui ont vu “Inglorious Basterds”. Si le lieutenant Hicox avait levé les trois bons doigts pour commander des verres, personne n’aurait deviné qu’il était un espion ennemi.

Les petites divergences culturelles peuvent avoir des conséquences énormes, surtout au Brésil.

Imaginez que vous vous trouvez à Rio ou à Sao Paolo, et que vous voulez signaler que “tout va bien” à quelqu’un qui se trouve de l’autre côté de la rue. Lequel des gestes figurant ci-dessus devez-vous faire ?

Si vous avez opté pour celui du milieu, vous devriez mieux y réfléchir. Dans certaines cultures en effet, ce signe indique que tout va bien ou qu’un repas était particulièrement savoureux. Au Brésil, en revanche, ce geste fait allusion à l’autre extrémité du tube digestif. Oui, voilà. Il ne serait pas étonnant, dans ces conditions, de voir rougir la personne à laquelle vous vous adressez.

Le nouveau cours de Babbel, “Le portugais pour la vie quotidienne”, peut vous aider à éviter les plus gros pièges. Il tourne essentiellement autour des subtilités du langage et des coutumes qu’on rencontre dans la rue. Vous apprendrez le vocabulaire haut en couleurs des soirées brésiliennes, les phrases pratiques de la vie de tous les jours et surtout, vous découvrirez comment les Brésiliens font la fête.

Si vous êtes un peu plus sûr de vous, vous pouvez aussi tester votre compréhension orale. Vous trouverez de nombreuses conversations sur les voyages, le shopping et, bien sûr, le football.

Il est temps de rafraîchir ses connaissances : la Coupe du Monde approche !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone