The Babbel Blog

language learning in the digital age

Conseils d’utilisateurs : comment mémoriser votre vocabulaire

Posted on June 4, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Nous vous avons demandé quelle est votre méthode personnelle pour mémoriser le vocabulaire, et vos conseils ont été formidables. Nombre d’entre eux sont des bons vieux classiques, d’autres sont plutôt inattendus. Quels sont ceux que vous utilisez, quels sont ceux que vous pourriez ajouter ? Dites-le-nous avec vos commentaires !

 

1. Faire du sport en récitant son vocabulaire - Joseph

C’est d’une efficacité prouvée. Une étude de 2010 a testé des personnes qui apprenaient du vocabulaire tout en faisant du vélo. Elle a montré que « la pratique simultanée d’une activité physique et de l’apprentissage de vocabulaire facilitait la mémorisation de mots nouveaux ».

2. « Chanter les mots appris » – David (et Charlie)

Chanter est une excellente méthode pour mémoriser le vocabulaire, mais aussi en général pour apprendre une langue – allez donc lire le post de Benny Lewis sur le sujet, complet avec karaoké. Des chercheurs de l’Université d’Edinburgh ont montré que les adultes qui chantent des mots et des phrases dans des langues étrangères s’en souviennent ensuite deux fois mieux.

 

3. Noter les mots sur des fiches et les apprendre dès qu’une occasion se présente – Stefan (et Milène)

Faire des fiches de vocabulaire est une technique d’apprentissage appréciée et qui a fait ses preuves. Certains affectionnent les fiches illustrées, d’autres préfèrent écrire de courtes descriptions ou des traductions au dos de la fiche. Les fiches ont l’avantage de permettre de jouer de plein de manières – jeux de mémoire, jeux de cartes, jeux d’association, cadavres exquis, etc.

 

4. Utiliser les mots dans des phrases ou des conversations avec soi-même (parler tout seul en plusieurs langues) – Chris (et Zelu)

Ne vous gênez pas ! Matthew Youlden, polyglotte qui fait partie de l’équipe Babbel, recommande et utilise lui aussi cette technique.

 

5. Regarder des films en VO, avec des sous-titre dans la langue originale ; noter les mots inconnus et en chercher le sens, puis revoir le film avec tous les mots traduits. Ça marche ! – Claudio

Un chouette conseil pour les amateurs de films. Ça prend certes du temps, mais pour les amoureux des langues et du cinéma, qu’y a-t-il de plus agréable que de savourer un Almodóvar ou un Bergmann dans sa langue originale ?

 

6. « Jouer à des jeux vidéo dans la langue que j’apprends » Julius

En effet. Dans les jeux vidéo, le vocabulaire est constamment répété et renouvellé. C’est d’ailleurs étonnant que les jeux vidéo n’aient pas davantage été pris au sérieux comme instrument d’apprentissage des langues : avec la naissance des jeux en ligne multijoueurs et la possibilité de modifier ses paramètres géographiques et linguistiques, il est temps de reconsidérer les jeux vidéo dans cette perspective. Les jeux créent souvent des situations authentiques qui requièrent une interaction concrète et spontanée – pas le temps de regarder dans le dictionnaire quand une armée d’orques est sur le point d’attaquer !

 

Pour finir, un conseil chaleureux de Lavinia, Iyes et Nicole, pour qui la meilleure méthode pour apprendre du vocabulaire est… Babbel ! Merci à tous ceux qui ont participé via facebook. Et n’hésitez pas à joindre vos propres conseils dans les commentaires ci-dessous…

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Comments

pour moi, la lecture est aussi un bon moyen pour apprendre une langue.
à travers une oeuvre, on apprend en même temps le vocabulaire et les structures grammaticales tout en s’imprégnant dans la langue à travers ses situations de communication et surtout de façon ludique.
c’est vraiment très intéressant!

Leave a Reply