The Babbel Blog

language learning in the digital age

Cours des dialectes allemands: Pourquoi Babbel s’appelle Babbel et d’autres anecdotes autour de la production du cours

Posted on January 7, 2013 by

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español),Italien (Italiano)

„Wos babbelscht’n du do?” – Ceci n’est pas de l’allemand. A moins que…? Si, il s’agit bien de l’allemand, ou plutôt du dialecte hessois qui veut dire „Was redest du denn da?” (“Qu’est-ce que tu racontes?”). Ecouter le hessois ici.

Si vous apprenez une nouvelle langue, il est recommandé d’apprendre la langue standard. Mais beaucoup de langues, dont l’allemand, habritent des dialectes variés qui cachent de précieuses informations sur leur peuple et sur ce qu’il pense et comment il vit. Ainsi, chez Babbel nous avions deux motivations pour produire un cours sur les dialectes: illustrer par des exemples amusants à quoi peut bien ressembler l’allemand populaire ainsi que de démontrer la grande diversité de l’Allemagne et de ses habitants.

C’est avec joie que lors de la production de ce que cours, nous avons découvert des trésors cachés de l’allemand qui est pourtant la langue maternelle de la majorité de nos collègues et employés. C’est avec étonnement aussi que nous avons découvert le nombre de nos collègues qui parlaient un dialecte („Eh mais, je ne savais pas que tu savais parler hessois!“). De nombreuses discussions insolites en ont découlé: „Mais non, je n’ai jamais entendu ce mot auparavant!“ ou „Ah bon, toi tu appelles des boulettes de viande des Bagges? Incroyable!“. Les pauses déjeuner sont ainsi également devenues l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les origines nos collègues, pour ensuite leur poser la question: „Donc tu dois certainement parler un dialecte, non?“. Pour faire court, ce cours nous a tous rapproché un peu plus dans l’équipe.

L’enregistrement des dialectes était un moment inoubliable. Certaines phrases ont dûes être ré-enregistrées plusieurs fois, nos speakers étant crampés de rire face à la prononciation d’un dialecte. Mais les crampes en ont valu la peine. Le cours contient six dialectes (le dialecte berlinois, le haut-franconien, l’hessois, le souabe, le saxon et le bavarois), vous apprendrez que vous acheteriez le même pain, qu’il s’agisse d’un Weckla en Souabe, un Semmela en Franconie ou d’une Schrippe à Berlin. Vous comprendrez enfin ce que veut dire un bavarois lorsqu’il parle d’un Hallodri (un fainéant) ou ce que pense un Hessois lorsqu’il parle de Kräbbel (un beignet fourré à la confiture). Vous n’apprendrez pas seulement à connaître le vocabulaire culinaire et quotidien mais aussi les régions où ces dialectes sont parlés et comment les habitants interagissent. Et vous percerez enfin le mystère de la signification du mot Babbel: un mot hessois qui veut dire parler, bavarder. Alors lancons-nous et babbelons allemand avec le nouveau cours des dialectes allemands!

 

Maren travaille chez Babbel depuis septembre 2011. En tant que chargée de projet, elle a entre autres rédigé les cours des dialectes allemands. Elle a grandit à Berlin, sa mère est originaire du Land de Hesse et son père de la Bavière, ce qui lui permit de découvrir de nombreuses variétés régionales de l’Allemagne lors de son enfance. Ses proches habitent en Saxonie et à Thuringe, son mari vient de la Franconie, ce qui fait qu’il lui arrive parfois de commander des Schrippe en Bavière ou des Kräbbel à Berlin…

 

 

Comments

j ai besion d avoir les differences lingustiqueq de l alllemand

Leave a Reply