The Babbel Blog

language learning in the digital age

Carnaval, plages et caïpirinha…

Posted on April 30, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español), Italien (Italiano)
Carnaval, plages et caïpirinha… il suffit de ces quelques mots pour que le lecteur sache de quoi il est question : du Brésil ! Avec ses plages de sable fin, le Brésil est considéré comme l’une des destinations les plus paradisiaques de la planète. Pays immense s’il en est, on peut s’étonner que trois mots seulement semblent suffire à le caractériser. Car entre l’Amazone et ses marécages au nord et ses montagnes de style helvétique au sud, le Brésil a bien plus à offrir que la samba et Copacabana.

Pays des superlatifs, le Brésil abrite par exemple les Cataratas do Iguaçu, l’une des plus grandes chutes d’eau au monde. Ce gigantesque phénomène naturel se partage l’intérêt des voyageurs avec d’autres petites merveilles : les quatís (coatis), petits mammifères impertinents qui déambulent à toute vitesse dans le parc national en chapardant aux touristes leurs chips et autres barres chocolatées.

Mais quelle que soit la raison qui vous pousse à visiter le Brésil : l’une des plus belles expériences est sans aucun doute celle du contact avec les locaux. Les brésiliens sont très ouverts et quelques mots du style « Oi, tudo bem? » (Salut, ça va ?) suffisent souvent à amorcer une conversation. Pour éviter que vous n’ayez à poursuivre une prise de contact aussi prometteuse en mimant et gesticulant, nous vous avons concocté un cours intitulé « Le portugais pour les vacances ». Organisé en douze leçons, le cours traite les bases de communication essentielles pour votre séjour au Brésil. Des petits en-cas linguistiques qui vous permettent de vous entraîner pour des situations de vacances typiques : orientation, achat, réservation etc. Le cours aborde également le thème de la commande au restaurant et des spécialités culinaires locales comme la « feijoada » ou l’« água de coco » (eau de coco).

Avec ces notions en poche, vous allez vite remarquer à quelle vitesse il est possible d’étendre ses connaissances une fois sur place. Car, comme le dit la philosophie Babbel : qui commande « Uma cerveija, por favor. » devrait également pouvoir en demander « Mais uma ! » En français : qui peut se commander une bière, devrait pouvoir s’en commander une autre.

Frauke est responsable de projet spécialisée dans les contenus de langue espagnole et portugaise. Son dernier grand voyage l’a menée au Brésil où elle a entre autre visité Ilha Grande, Rio et Iguaçu. Dans le nouveau cours  « Le portugais pour les vacances », Frauke vous livre ses conseils sur la langue et la culture brésilienne.

Cliquez ici pour accéder au cours « Le portugais pour les vacances ».

 

 

 

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Le tourisme de masse ? Non merci ! Les bons plans Babbel pour des vacances individuelles cet été

Posted on April 10, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Hôtels de bord de mer surpeuplés, nourriture infecte dans des restaurants bondés, destinations pseudo- exotiques prises d’assaut par des compatriotes abonnés aux coups de soleil : bienvenue dans le monde merveilleux du tourisme de masse. On a de la peine à le croire mais l’Europe renferme quelques petits coins de paradis qui n’ont pas (encore) été submergés par la vague du tourisme de masse. Il suffit de les chercher…

 

 

 

Des élans, des maisons en bois peintes en rouge et Fifi Brindacier : l’inconscient collectif associe la Suède à une nature idyllique, préservée et familiale. Mais là aussi, il devient de plus en plus difficile de trouver des lieux épargnés par le tourisme de masse. L’un d’entre eux est la province d’Hälsingland. Situé à la frontière entre le nord et le sud de la Suède, ce paysage de montagnes pierreuses permet aux amoureux des grands espaces de se plonger dans la nature sauvage. Les chemins et sentiers balisés traversent des forêts profondes peuplées de lynx, d’ours, d’élans et de loups tandis que de nombreux lacs invitent à la baignade ou à la pêche.

 

 

Molise : à l’écart des circuits touristiques, cette région italienne offre un paysage idyllique mêlant montagnes, vignobles et petits villages en pierre. Située à 200 km à l’est de Rome, la Molise offre aux voyageurs une destination d’exception entre forêts de hêtres, prairies d’herbes sauvages et lacs de montagne aux eaux limpides. La petite station balnéaire de Termoli est le point de départ idéal pour découvrir la région. Les collectionneurs de plages naturelles d’exception trouveront quant à eux leur bonheur à Petacciato Marina.

 

 

 

Cuesta Maneli : la Costa de la Luz, sur le littoral atlantique aux alentours de la ville de Cadix, attire des hordes de touristes issus de nombreux pays. Mais là aussi il existe des alternatives ! Notre bon tuyau : la Cuesta Maneli. À l’extrême sud-ouest du parc national de Doñana s’étendent des kilomètres de plages de sable fin. Un littoral encore préservé que vous atteindrez au bout d’un chemin en bois de 1200 mètres à travers les dunes.

 

 

 

 

 

Ceux qui veulent préparer leur vacances du point de vue linguistique seraient bien inspirés de faire un petit détour par le site de Babbel avant le départ. L’équipe a en effet compilé le vocabulaire des vacances qui est dès maintenant disponible en anglais, espagnol, italien, portugais brésilien, turc, suédois, allemand, néerlandais, indonésien, polonais et français, en ligne ou sous forme d’application pour iOS, Android et Windows Phone 8. Retrouvez toutes les infos sur les cours Babbel à l’adresse http://fr.babbel.com.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Méfiez-vous des faux amis !

Posted on March 28, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Babbel s’attaque aux faux amis. Pas d’inquiétude, notre projet ne consiste pas à vous prodiguer de bons conseils pour mieux choisir les membres de votre entourage. Notre tout nouveau cours a pour objectif de vous aider à éviter les confusions et autres quiproquos linguistiques.

Vous l’aurez compris : ce nouvel opus est donc consacré aux « faux amis » lexicaux. Ceux-là mêmes qui peuvent provoquer de nombreux malentendus entre la langue maternelle et la langue étudiée. Les faux amis s’écrivent ou se prononcent de façon identique. Leur utilisation semble ainsi irrésistiblement simple et logique – mais gare ! La démonstration française, italienne (dimostrazione) ou espagnole (demostración) n’a ainsi rien à voir avec la Demonstration allemande (« Demo » pour les initiés) qui tend plutôt à faire descendre nos voisins d’outre-rhin dans les rues pour manifester leur mécontentement.

Les germanophones ont d’ailleurs le chic pour ne rien faire comme tout le monde. Alors que le gymnasium, gymnase ou gimnasio désigne – à Rome et à Madrid comme à Paris – un lieu consacré à la culture physique, ce sont surtout leurs méninges que les ados font travailler sur les bancs du Gymnasium allemand (plus ou moins équivalent au collège/lycée français).

Les choses se compliquent encore quand des mots similaires sont utilisés dans plusieurs langues avec des significations complètement différentes. Le mot anglais gift (cadeau) par exemple pourrait bien vous valoir des regards quelque peu anxieux en Allemagne où Gift signifie « poison ». Et allez savoir quelle sera la réaction des Suédois (gift en danois), Norvégiens et Danois (gift en danois) pour qui gift signifie « marié » ? « Mama mia! I feel so lost in translation! » Suivez le guide !

Accédez ici aux Faux amis allemands

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Cours de néerlandais pour débutants – En route vers le voisin !

Posted on February 19, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Karoline travaille pour Babbel depuis 2012 et de préférance sur cette balle de gymnastique. Son domaine de prédilection est les langues scandinaves et elle a travaillé à l’élaboration du cours de néerlandais pour débutants. L’amour l’a conduite aux Pays-Bas il y a 10 ans et elle est restée plongée dans la langue jusqu’à aujourd’hui.

Au sujet du néerlandais on peut entendre partout des opinions aussi différenciées que « c’est si joli à écouter » et « ce n’est que des gargarismes ». Nous voulons nous débarrasser de ces préjugés et avons donc développé le premier cours de néerlandais pour débutants, cours grâce auquel vous pourrez gagner la sympathie des autochtones lors de votre prochaine visite aux Pays-Bas !

Le cours ne vous permet pas uniquement d’apprendre la bonne prononciation, mais également d’acquérir du vocabulaire et les premières règles de grammaire, afin de pouvoir vous faire comprendre lors de votre prochain séjour. Peut-être oserez-vous même commander un « koffie verkeerd» (café au lait) ou une « kippensoep » (soupe au poulet) et « een portie bitterballen » (une portion de boulettes de viande).

Après n’avoir proposé que du vocabulaire pour le néerlandais, Babbel offre à présent l’opportunité de se plonger plus en profondeur dans les subtilités de la langue et on apprend par exemple la négation des phrases affirmatives et interrogatives. Ça peut sembler banal, mais peut-être a t-on appris la phrase « je voudrais bien des frites », mais on se retrouve à avoir besoin de la négation, car on ne veut pas de frites. Il était également important pour nous de proposer une leçon avec des phrases utiles au quotidien, lorsque l’on n’est pas encore très à l’aise avec la langue et que l’on voudrait par exemple pouvoir dire que l’on ne comprend pas quelque chose ou que l’on voudrait bien voir le chemin sur la carte.

Et celui qui s’est souvent demandé si les Néerlandais ne parlent que de nourriture, car il entend toujours et encore le terme « lekker », saura, par exemple, que l’on peut aussi « lekker slapen » (bien dormir).

Le charme de cette langue réside également dans l’art d’attribuer à chaque terme un diminutif. Que cela soit « cadeautje » (petit cadeau) ou « autotje » (petite voiture), sans que cela ait forcément quelque chose à voir avec la taille. Mais cela a néanmoins un avantage, dès lors que l’on a un doute sur l’article, car les diminutifs ne peuvent être précédés que d’un article défini.

Encore un mot sur la prononciation : Le « g » semble peut-être au début un peu étrange, car il se prononce de manière inhabituelle. Mais on s’habitue vite à prononcer le « g » de la gorge et on peut se débarrasser des préjugés sur les gargarismes. Il y a par ailleurs des différences de prononciation de ce son entre le nord et le sud. Au sud (y compris en Belgique), on le prononce de manière plus douce qu’au nord.

Une raison de plus pour nous, lors de l’enregistrement du cours, d’avoir une voix de la région néerlandophone du nord et une autre du sud (la Belgique), afin de pouvoir entendre dès le début les différences de prononciation et entraîner son oreille.

En tant que débutant, se donner la peine d’échanger quelques mots dans le langue locale est un pas vers l’autre et aussi une belle occasion de s’ouvrir à de nouveaux contacts et perspectives du pays et des habitants. Essayez et vous serez surpris de voir à quelle vitesse vous saurez prononcer et comprendre vos premières phrases en néerlandais !

Veel plezier ermee! (Amusez-vous bien !)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Les cours de dictée – l’apprentissage de la langue avec astuce et charme

Posted on February 6, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Un jour, les utilisateurs de Babbel ont exprimé le souhait de pouvoir écrire davantage. Avec cette proposition de concevoir un cours de dictées, un murmure s’est répandu dans la rédaction. Tous se souvenaient du temps de l’école, de l’atmosphère crispée en salle de classe et de ces textes ennuyeux et si loin du quotidien.

C’est pourquoi notre nouveau format balaye ces mauvais souvenirs d’école ! Avec astuce, charme et plaisir on s’entraîne à écouter et écrire. Contrairement à l’institutrice en classe, les dictées ont une fonction de répétition, ainsi la phrase dictée peut-être réécoutée plusieurs fois, sans pression.

De petites histoires qui font sourire l’un ou éclater de rire l’autre et vont faciliter cette nouvelle expérience de la dictée à tous les utilisateurs. Loin des formulations désuètes, on n’exerce pas seulement son écriture, mais on apprend également le vocabulaire du quotidien. Nous ne vous servons pas des formules purement issues de la langue écrite ! Dans ces cours de dictées, nous construisons également le langage parlé.

Les histoires sur d’étranges rencontres, des malentendus et autres incidents font partie de véritables expériences des auteurs : Dans l’une de ces histoires on apprend par exemple comment Katja Jacke a atterri dans un arbre et comment elle en est sortie. Par la même occasion on revoit également des règles de grammaire, des terminaisons verbales importantes ou les accords ; de telle sorte que savoir si «préféré » doit s’écrire avec « é » ou avec « éé », on ne l’apprend pas de manière figée, mais on doit le comprendre à l’aide du contexte. Mais avant cela on doit également rappeler, que personne n’est poussé dans le grand bain comme ça, et seuls des termes connus et sur lesquels on s’est exercé doivent être écrits !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

“Clope”, “ordi”, “cinoche” et autres mots mystères

Posted on January 17, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en Allemand (Deutsch), Anglais (English), Italien (Italiano), Espagnol (Español)

Le français familier est une langue à part entière qui échappe souvent aux apprenants. Les jeunes s’avèrent particulièrement innovants à ce sujet et n’hésitent pas à modifier la langue, ils piochent souvent dans les cultures étrangères, telles que l’arabe et l’anglais, ou forment de nouveaux mots comme par example “le cinoche” (le cinéma).

Ces nouveaux mots ne sont guère enseignés dans les cours de langues, alors qu’elles font partie intégrante du langage français, et que Ryan, l’apprenant francophile, s’y trouvera forcément confronté. De quoi aura-t-il l’air face à une personne qui voudrait lui „taxer une clope“ (demander une cigarette) ? Bredouille, Ryan ne saura répondre assez rapidement avant que la personne continuera son chemin en grommelant „cimer“ resté incompris. „Mais quelle langue m’a-t-on appris en classe ?“, s’étonnera-t-il, avant, perdu dans ses pensées, de bousculer un passant qui se retourne „Eh calmos, t’es vénère ou quoi!“. Moi ? Qui ?
Babbel sauve l’apprenant Ryan !

Babbel a développé des cours de français familier pour tous les francophiles désireux de s’immerger au plus profond dans la langue française. Le verlan et les expressions familières sont tellement ancrées dans la langue française qu’il nous paraissait impensable de ne pas leur dédier un cours. Quatre aspects du français familier sont abordés, le verlan, l’argot, les mots raccourcis et les mots empruntés de l’anglais (fun (drôle), has been (démodé) etc).  Quatre aspects qui devraient  permettre de ne plus se sentir „largué“ lorsqu’un Français vous proposera une clope.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

L’apprentissage des langues dans toute sa diversité: babbel.com fête ses cinq ans

Posted on January 15, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

C’est fascinant ce que l’on peut faire de l’apprentissage des langues. De ce point de vue 2012 a été une année extrêmement créative et florissante, ce qui s’est traduit par une nomination en tant que meilleure Start-Up allemande aux Awards The Europas. Bien que toute l’équipe de Babbel regarde en principe sans crainte vers l’avenir, et n’hésite pas à regarder le futur dans les yeux, nous osons jeter un coup d’œil sur le passé, sur une année riche en évènements, durant laquelle vous, les utilisateurs de Babbel, avez joué un rôle primordial :

La plateforme babbel.com:

Il s’agit du changement le plus important avec 200 nouveaux cours, que l’équipe de rédaction a créé avec passion en seulement 12 mois. Cela représente maintenant pour vous utilisateurs, 6 300 heures de cours disponibles. Quand on pense que le 15 janvier 2008, nous avons débuté avec simplement un cours de vocabulaire pour 5 langues étrangères
De nombreux nouveaux formats de cours fêtent leurs création : des cours sur les modes de vie, des dictées, des cours sur le langage familier, tout comme un cours de dialectes allemands très amusant (issu de la langue des collaborateurs de Babbel).

Quel cours vous a plu le plus jusque-là ?

Nos tous nouveaux cours de langue turcs et néerlandais pour débutants ont enfin vu le jour (un souhait plusieurs fois évoqué par nos utilisateurs), le cours de polonais est en préparation. En février deux nouvelles langues apparaîtront très certainement : le danois et le norvégien.
Babbel a aussi beaucoup changé visuellement et les travaux de rénovation ne sont pas encore tout à fait terminés. Les pages Communauté proposent maintenant un design moderne et sont beaucoup plus claires. Les exercices de vocabulaires auront également prochainement un tout nouveau look. Mais pas d’inquiétude, nous restons fidèles au style « Babbel » que vous appréciez, clair et sans fioritures.

Le mobile :

2012 était une année faste pour notre équipe mobile : En février l’application pour IPad apparaît, en mars celle pour Android, en juin l’iBook pour Ipad, et en août celui pour Kindle. En octobre, c’est l’application pour Windows 8 qui se développe et pour la fin de l’année, le clou du spectacle, l’application pour iPad version 3.0, qui reprend tout le programme des cours, incluant la possibilité de synchroniser la version web avec celle de l’application. Au total, l’application Babbel aura été téléchargée environ 4.5 millions de fois. Il semblerait que nous ayons enfin répondu à votre attente d’avoir vos cours de langue sur smartphone.

Vous (les utilisateurs Babbel) :

Dans le monde entier vous êtes 10 millions d’utilisateurs Babbel sur ordinateur ou sur votre mobile/tablette. Cette évolution impressionnante est clairement explicable par le fait que Babbel est aujourd’hui disponible sur un nombre toujours plus important d’appareils avec des systèmes d’exploitation différents. Toujours plus de personnes peuvent et souhaitent apprendre les langues avec Babbel et ce, peu importe le moment ou l’endroit. Il est vrai que nous sommes très heureux de cette évolution constante des cours de langues, mais nous gardons en tête notre objectif, celui qui nous a fait commencer il y a cinq ans : faciliter l’apprentissage des langues sur Internet.

L’équipe (les babbeloniens):

Nous nous développons également en interne, au cœur de Kreuzberg. Nous avons la chance d’accueillir un nouveau visage au sein de l’équipe presque chaque semaine. De plus, nous sommes également (à la mi-janvier) 60 collaborateurs permanents. Etant donné que nous manquons de place dans nos bureaux actuels, nous déménageons début mai dans de nouveaux locaux, plus spacieux, toujours situés sur la Bergmannstrasse. Nous restons fidèles à notre quartier, car Kreuzberg nous rend heureux, dixit Markus, notre capitaine.

Un grand merci du fond du cœur à vous tous et tout particulièrement à tous ceux qui nous sont restés fidèles au fil des années !
Keep learning and growing !

Happy Fifth Birthday Babbel!

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout Babbel pour iPad – La version complète des cours en ligne est enfin disponible en version mobile sur iPad

Posted on January 8, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en Allemand (Deutsch), Anglais (English), Italien (Italiano), Espagnol (Español)

Nous n’avions pas encore pu annoncer avec fierté la sortie de l’application Babbel pour iPad. Les versions 1.0 et 2.0 ne proposaient « que » du vocabulaire, tout comme les applications pour iPhone, Androïd et depuis peu pour la Tablette Windows 8. Il y avait donc la large gamme Babbel disponible sur le web et la gamme nettement plus limitée (en termes de contenu) de l’application. À présent c’est terminé, tout du moins pour la version iPad. Dès à présent l’application Babbel pour iPad 3.0 contient tous les cours et leçons, que l’on retrouve également sur le web.

Les fans de Babbel parmi vous savent ce que vous attendez : Les catégories allant jusqu’à cinq (selon la langue) ‚“Nouveau“, “Cours débutant“, “Vocabulaire et phrases“, “Grammaire“ et “Cours spéciaux“, derrière lesquelles se trouvent des cours et leçons variés sur des thèmes très différents. Puis les exercices des leçons, où la lecture et la compréhension sont liées à la reconnaissance des termes et à l’écriture. Chaque mot et phrase sont prononcés, chacun des termes est associé à une image. La reconnaissance vocale, qui permet à l’apprenant d’entendre la prononciation d’un locuteur natif, facilite l’exercice de la prononciation. La dernière fonction, et non des moindres, est la fonction de révision, qui soumet les termes appris à l’apprenant, jusqu’à ce que ceux-ci soient acquis.

Tous les utilisateurs, qui ont commencé leur apprentissage avec d’anciennes versions de l’application, vont tout particulièrement se réjouir que le vocabulaire, tout comme les cours déjà suivis, soient synchronisés entre la version web et l’application. De plus, cette nouvelle version de l’application s’offre un tout nouveau design.

L’application n’ayant plus rien à envier à la version web, nous avons également adapté les tarifs. Pour les applications les options proposées quant à la durée, les tarifs et les conditions sont les mêmes que pour les abonnements sur le web. Vous pouvez télécharger l’application ici

Plus de détails et impressions d’écran sur la procédure à suivre pour télécharger et installer l’application:

Nous proposons 4 options d’abonnement (pour une durée de 1, 3 ou 6 mois) :

1)     Web uniquement
2)     Application uniquement
3)     Web + application
4)     Web (comprenant Business English) + application

Les tarifs appliqués sont les suivants :

1) + 2) Web uniquement ou application uniquement

1 mois d’abonnement : 9,95 € par mois, prélèvement mensuel
3 mois d’abonnement : 6,65 € par mois, prélèvement tous les 3 mois de 19,95 €
6 mois d’abonnement : 5,55 € par mois, prélèvement tous les 6 mois de 33,30 €

3) Web + application

1 mois d’abonnement : 12,45 € par mois, prélèvement mensuel
3 mois d’abonnement : 8,25 € par mois, prélèvement tous les 3 mois de 24,75 €
6 mois d’abonnement : 6,65 € par mois, prélèvement tous les 6 mois de 39,90 €

4) Web (comprenant Business English) + application

1 mois d’abonnement : 17,45 € par mois, prélèvement mensuel
3 mois d’abonnement : 11,55 € par mois, prélèvement tous les 3 mois de 34,65 €
6 mois d’abonnement : 9,35 € par mois, prélèvement tous les 6 mois de 56,10 €

Ces évolutions peuvent susciter certaines interrogations. Les utilisateurs qui ont déjà un abonnement Babbel et/ou accès à l’application sur iPad en particulier souhaiteraient savoir ce qui change pour eux. Vous trouverez ci-dessous quelques questions/réponses :

J’ai un abonnement web et avais jusqu’à présent un accès gratuit à l’application sur iPad ? Est-ce que cela va continuer de la même manière ?
- Non, pour pouvoir continuer à utiliser l’application, vous devrez commander une mise à niveau  de l’application. Pour ce faire, se rendre dans l’application et aller dans le package de son choix, puis cliquer sur „installer“ et suivre les instructions. Par exemple, vous achetez un abonnement d’1 mois web + application, mais vous avez encore un abonnement web en cours, dans ce cas le nouvel abonnement vient s’ajouter au précédent. Si par exemple vous avez encore deux mois disponibles, la durée est prolongée jusqu’à 3 mois. À  l’issue de ces trois mois l’abonnement web + application dure encore 1 mois.
- Oui, si vous avez souscris à un abonnement web avant le 21/12/2012, vous avez un accès gratuit à l’application de votre langue d’apprentissage – le temps que dure votre abonnement. Si vous avez déjà souscris à l’upgrade Web+App, vous ne paierez que le prix de base si votre abonnement se prolonge.

J’ai un abonnement d’un an. Que se passe t-il ?
- Cela passe exactement comme décrit plus haut. Les options de mise à niveau et conditions sont les mêmes.
- La même chose. Si vous avez souscris à un abonnement avant le 21/12/2012, l’accès à l’application pour iPad dans votre langue d’apprentissage est inclus

Et que se passe t-il avec mon abonnement la Totale Babbel ?
- Si vous avez accès à plusieurs langues ou à la Totale Babbel (accès à tous les cours et toutes les langues) l’accès à la nouvelle application pour iPad est inclus dans votre abonnement. Vous ne devez payer aucun supplément, aussi longtemps que votre abonnement web fonctionne.
Je n’ai et n’avais pas d’abonnement web. Mais j’ai un abonnement en cours pour l’application iPad (l’ancienne version). Est-ce que celui-ci fonctionne encore ?
- Oui, pour vous l’accès à la nouvelle version de l’application est garanti pour la durée restante de votre abonnement initial. Si vous aviez souscrit à l’accès illimité, celui-ci est également maintenu et vous ne devez pas payer pour utiliser l’application.

Bien que j’aie un abonnement pour l’application iPad encore valide, il semble que je n’aie pas accès. Que se passe t-il ?

- Parfois il est nécessaire que vous réinitialisiez votre abonnement dans votre application. Veuillez vous rendre dans « Menu », dans « Installation » > « Réinitialiser l’achat ».

Notre précieux collègue Gregory a développé sous forme d’impressions d’écran la marche à suivre pour le téléchargement et l’installation :

1

Démarrez votre première leçon après avoir téléchargé l’app

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir terminé votre leçon, inscrivez-vous chez Babbel si vous ne l’avez pas encore fai

Confirmez votre inscription dans l’e-mail qui vous a été envoyé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OU, vous êtes déjà utilisateur, suivez les instructions à suivre pour débloquer votre compte

 

Identifiez-vous à l’aide de votre compte existant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sélectionnez votre abonnement

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Cours des dialectes allemands: Pourquoi Babbel s’appelle Babbel et d’autres anecdotes autour de la production du cours

Posted on January 7, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español),Italien (Italiano)

„Wos babbelscht’n du do?” – Ceci n’est pas de l’allemand. A moins que…? Si, il s’agit bien de l’allemand, ou plutôt du dialecte hessois qui veut dire „Was redest du denn da?” (“Qu’est-ce que tu racontes?”). Ecouter le hessois ici.

Si vous apprenez une nouvelle langue, il est recommandé d’apprendre la langue standard. Mais beaucoup de langues, dont l’allemand, habritent des dialectes variés qui cachent de précieuses informations sur leur peuple et sur ce qu’il pense et comment il vit. Ainsi, chez Babbel nous avions deux motivations pour produire un cours sur les dialectes: illustrer par des exemples amusants à quoi peut bien ressembler l’allemand populaire ainsi que de démontrer la grande diversité de l’Allemagne et de ses habitants.

C’est avec joie que lors de la production de ce que cours, nous avons découvert des trésors cachés de l’allemand qui est pourtant la langue maternelle de la majorité de nos collègues et employés. C’est avec étonnement aussi que nous avons découvert le nombre de nos collègues qui parlaient un dialecte („Eh mais, je ne savais pas que tu savais parler hessois!“). De nombreuses discussions insolites en ont découlé: „Mais non, je n’ai jamais entendu ce mot auparavant!“ ou „Ah bon, toi tu appelles des boulettes de viande des Bagges? Incroyable!“. Les pauses déjeuner sont ainsi également devenues l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les origines nos collègues, pour ensuite leur poser la question: „Donc tu dois certainement parler un dialecte, non?“. Pour faire court, ce cours nous a tous rapproché un peu plus dans l’équipe.

L’enregistrement des dialectes était un moment inoubliable. Certaines phrases ont dûes être ré-enregistrées plusieurs fois, nos speakers étant crampés de rire face à la prononciation d’un dialecte. Mais les crampes en ont valu la peine. Le cours contient six dialectes (le dialecte berlinois, le haut-franconien, l’hessois, le souabe, le saxon et le bavarois), vous apprendrez que vous acheteriez le même pain, qu’il s’agisse d’un Weckla en Souabe, un Semmela en Franconie ou d’une Schrippe à Berlin. Vous comprendrez enfin ce que veut dire un bavarois lorsqu’il parle d’un Hallodri (un fainéant) ou ce que pense un Hessois lorsqu’il parle de Kräbbel (un beignet fourré à la confiture). Vous n’apprendrez pas seulement à connaître le vocabulaire culinaire et quotidien mais aussi les régions où ces dialectes sont parlés et comment les habitants interagissent. Et vous percerez enfin le mystère de la signification du mot Babbel: un mot hessois qui veut dire parler, bavarder. Alors lancons-nous et babbelons allemand avec le nouveau cours des dialectes allemands!

 

Maren travaille chez Babbel depuis septembre 2011. En tant que chargée de projet, elle a entre autres rédigé les cours des dialectes allemands. Elle a grandit à Berlin, sa mère est originaire du Land de Hesse et son père de la Bavière, ce qui lui permit de découvrir de nombreuses variétés régionales de l’Allemagne lors de son enfance. Ses proches habitent en Saxonie et à Thuringe, son mari vient de la Franconie, ce qui fait qu’il lui arrive parfois de commander des Schrippe en Bavière ou des Kräbbel à Berlin…

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Comment l’apprentissage d’une nouvelle langue vous aide à tenir huit de vos bonnes résolutions

Posted on December 31, 2012 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español), Italien (Italiano)

Ça y est ! La fin de l’année approche et avec elle la période des bilans sur l’année écoulée et des bonnes résolutions pour celle à venir. De bonnes intentions généralement bien vite oubliées, en particulier quand on vise trop de changements à la fois.L’équipe berlinoise de babbel.com a pourtant découvert comment tenir au moins huit de vos bonnes résolutions.

C’est tout simple : apprenez une nouvelle langue !

Le top 8 des bonnes résolutions de l’année passée :

1. Moins de stress

L’une des résolutions les plus souvent mentionnées pour 2012 était de réduire le stress quotidien. Certains d’entre vous se demandent probablement comment un cours Babbel est censé rivaliser avec un séjour en thalasso ? Avez-vous déjà entendu parler de l’expérience du flow ? Également appelé « expérience optimale », le flow permet d’atteindre un état mental qui correspond à un sentiment de concentration et d’épanouissement total. D’un point de vue anatomique, l’expérience du flow se traduit par une synchronisation de la fréquence cardiaque, de la respiration et de la pression artérielle.

Conscients du fait que l’apprentissage est souvent associé à l’idée de pénibilité et d’effort, les développeurs Babbel ont, dès le début, pris le parti de miser sur des cours de conception simple et ludique, dans lesquels le processus d’apprentissage serait « subrepticement » intégré et dont l’objectif serait d’augmenter le plaisir d’apprentissage grâce à un système permettant une évaluation immédiate des progrès effectués et basé sur la succession d’expériences positives.

2. Consacrer plus de temps à la famille et aux amis

Apprendre une nouvelle langue influe également sur les connaissances du cercle amical et familial de l’apprenant. Peut-être connaissez-vous déjà quelqu’un qui parle espagnol et pourrait vous donner de bons conseils ou vous apporter son soutien ? Ou peut-être allez-vous éveiller chez l’un de vos amis l’envie d’apprendre l’italien avec vous.

3. Une meilleure santé

Si l’apprentissage d’une langue n’est pas l’activité la plus mobile qui soit, elle permet bel et bien d’entraîner un muscle vital : le cerveau. Une équipe de chercheurs suédois de l’Université de Lund a ainsi découvert qu’apprendre une langue étrangère avait une influence directe sur la croissance du cerveau (1). L’apprentissage des langues stimule tous les sens ; la pensée et le mouvement (de la bouche) doivent être en concordance tout en communiquant avec autrui. L’apprentissage régulier de nouvelles structures grammaticales, l’acquisition de nouveaux termes de vocabulaire et la pratique de la prononciation ont un impact direct sur notre mémoire. Selon d’autres études, parler plusieurs langues pourrait même réduire les risques d’apparition de formes de démence avec l’âge.

4. Faire des économies

Un cours de langue n’est pas forcément cher. Les cours proposés sur Internet sont meilleurs marché que les cours traditionnels et offrent un contenu de qualité au moins équivalente. Il est aussi possible d’apprendre une nouvelle langue en lisant la presse étrangère dans les journaux ou sur le web ou en regardant des films en version originale. Des méthodes à la fois pratiques, efficaces et abordables qui permettent en outre d’économiser, par exemple pour notre bonne résolution n° 5…

5. Voyager

Tenir ses bonnes résolutions est une question de motivation. Et quoi de plus motivant que des vacances ou un séjour à l’étranger pour apprendre une nouvelle langue, rafraîchir ses connaissances en anglais et faire quelques économies. Pour ceux qui prévoient un voyage autour du monde, il est bien sûr avantageux de parler la langue du pays ou de connaître au moins le vocabulaire de base. Surtout quand vous voyagez seul, cela permet d’entrer plus rapidement en contact avec les populations locales ou les autres voyageurs. Si l’anglais est parlé dans de nombreux pays, il en est d’autres où il est recommandé de maîtriser quelques mots et phrases indispensables dans la langue locale. Un bon moyen également d’apprendre à connaître de nouvelles personnes intéressantes. C’est pour vous y aider que babbel.com a conçu des cours spéciaux consacrés au thème du voyage.

6. Fumer/ boire moins

Se consacrer à un nouveau passe-temps permet de détourner son attention d’autres habitudes. Sans compter qu’économiser l’équivalent de seulement deux paquets de cigarettes par mois vous permet même de financer un mois complet de cours sur Babbel (voir bonne résolution n°4).

7. Évoluer professionnellement

Une enquête réalisée par l’Institut fédéral allemand pour la formation montre qu’un employé sur trois a besoin de connaissances linguistiques de base et un sur six de connaissances approfondies dans une langue étrangère. « Selon le poste, des compétences linguistiques complémentaires peuvent constituer un véritable avantage quand il s’agit de se démarquer des autres concurrents, en particulier s’il s’agit d’une langue peu courante, » explique Anne Seanner, directrice des relations publiques pour la filiale allemande du site de recrutement en ligne Monster.

8. Aider les autres

Une langue, ça s’apprend aussi à plusieurs. Les cours en tandem permettent la rencontre de deux personnes qui s’enseignent mutuellement leur langue maternelle. Rien de plus facile alors que de tenir ses bonnes résolutions !

Babbel.com vous aide à tenir vos bonnes résolutions et propose pour les membres actuels une offre spécial Nouvel An. Abonnez-vous entre le 3 et le 14 janvier et apprenez la langue de votre choix pendant un an pour 48 €.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone