The Babbel Blog

language learning in the digital age

Pourquoi les Italiens parlent-ils avec les mains (et pas les Scandinaves)

Posted on May 7, 2014 by

Pourquoi les Italiens parlent-ils avec les mains (et pas les Scandinaves)

Photo by Haraldo Ferrary / CC 2.0

 

When the moon hits your eye like a big pizza pie

That’s amore…

 

Amour. Furie. Passion. Les Italiens sont bien connus pour parler avec les mains, comme si les sentiments qui bouillonnent en eux ne pouvaient être transcrits par de simples mots, mais avaient besoin d’un doigt accusateur, d’un appel au ciel ou d’un poing fermé.

Les Scandinaves, en revanche, ne le sont pas du tout.

Selon les stéréotypes traditionnels, nos frères du nord sont plus raisonnés et réservés. Bien sûr ils ressentent aussi de vives émotions, mais ils sont moins enclins à les exprimer physiquement.

Oui, ce sont des clichés culturels, mais peu de gens contestent le fait que les Italiens ont tendance à utiliser leurs mains pour s’exprimer. Et s’il y avait un impératif biologique derrière tout cela ? Et si les gestes aidaient en fait nos cerveaux à se développer ? S’il y avait un lien entre la manière dont nous utilisons nos mains et celle dont on résout les poblèmes?

 

La passion du sud face à la réserve du nord

Voyons tout d’abord quelques stéréotypes.

L’idée selon laquelle les pays du sud sont plus chauds, autant du point de vue du climat que du tempérament est rarement remis en question.  C’est cependant une idée difficile à prouver.

Si nous acceptons qu’il y a là une part de vérité, alors pourquoi les langues germaniques sont plus cérébrales, tandis que les langues romanes plus, disons, romantiques ? Il fait plus froid en Norvège donc les gens gardent leurs mains dans leurs poches ? Est-ce que la complexité de la grammaire allemande et des langues de la même famille aide à avoir une vue plus analytique du monde ?

C’est l’éternelle question de l’oeuf ou de la poule entre le language et la culture et il n’y a pas de réponse simple.

Par contre, ce qu’on apprend c’est que la relation entre gestes et language est cruciale pour le développement du cerveau humain.

 

Anguille sous roche

Une récente étude a démontré qu’il y a un lien clair entre le circuit de la vocalisation et celui des gestes pectoraux dans une certaine partie du cerveau des poissons. En d’autres termes, un lien entre les sons qu’ils émettent et comment ils utilisent leurs nageoires.

Le Professeur Andrew Bass, qui a mené cette étude à la Cornell University, pense que tout ceci fait partie de la “grande histoire de l’évolution du language au sens large.”

À l’Université Pompeu Fabra de Barcelone, deux chercheurs ont étudié comment les bébés gesticulent, entre la fin de la période de babillage et le moment où ils commencent à prononcer des mots. Leur recherche, publiée en février 2014 affirme que les enfants coordonnent le langage et les gestes avant même de commencer à parler.

“L’étude du language et de la communication humaine ne peut pas être menée à bien en ne tenant compte que du language verbal,” explique Núria Esteve Gibert, l’une des chercheuses, à SINC.

Le geste le plus commun chez les bébés ? Montrer du doigt.

Les chercheurs de l’État de San Francisco ont poussé cette recherche à un autre niveau et ont observé le lien entre les gestes et la résolution de problèmes. Il apparaît que les enfants qui font souvent des gestes dans la vie quotidienne accomplissent mieux certaines tâches.

Ceci s’applique à n’importe quel âge, explique  l’une des auteurs de l’étude la Professeur en Psychologie Patricia Miller: “Même nous autres adultes, nous accomplissons parfois des gestes lorsque nous essayons d’organiser nos factures ou nos armoires. Lorsque notre tête est débordée, nous laissons nos mains assumer une certaine partie de la charge cognitive.”

 

Vers une théorie de l’apprentissage “corporel”

Ceci a d’importantes implications sur comment nous apprenons des langues et soutient l’idée qu’apprendre est une activité “corporelle”, quelque chose qui implique une complexe interaction entre le cerveau et le corps. Les gestes ne sont pas seulement situés dans le corps, pas plus que les pensées ne le sont uniquement dans le cerveau.

(Si vous voulez tester cette idée, pensez simplement à quelqu’un que vous aimez ou que vous détestez et observez ce que fait votre corps.)

Cette vision de l’apprentissage des langues a donné naissance à la méthode “Total Physical Response” une manière d’enseigner les langues à travers le mouvement.

Et ce n’est pas seulement le cas des enfants. Les apprenants adultes font souvent quelque chose de similaire de manière inconsciente lorsqu’ils apprennent une nouvelle langue. Notre mémoire aime les associations physiques. Certaines personnes aiment utiliser des gestes de la main pour pratiquer des tons dans des langues comme le vietnamien ou le mandarin.

On admet pourtant que cela n’explique pas vraiment pourquoi les Italiens aiment faire des gestes quand ils parlent, mais peut-être, et seulement peut-être, ils savent depuis longtemps ce que la science commence à peine à comprendre : s’exprimer avec les mains est une excellente manière de seconder notre cerveau.

 

‘Sea Robin’ photo by Jojoe.photography / CC 2.0

Comments

no comment

Tu est moche

Leave a Reply