The Babbel Blog

language learning in the digital age

Roll on: L’histoire des vélos Babbel

Posted on May 14, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

vélos Babbel

Grégory Simon dans son état naturel – Photo de James Lane pour Babbel.com

Un mercredi matin ensoleillé du mois de mars, Grégory Simon se préparait pour aller au bureau. Il prit sa douche, s’habilla, avala une tasse de café et se mit en route.

Quelques heures plus tard il arriva au bureau, l’air exténué.

« Je me suis fait voler mon vélo ! »

Grégory a grandi au pied des Alpes, il a passé toute son enfance à arpenter les montagnes d’Annecy en vélo. Il est toujours venu au bureau en deux roues, préférant braver le temps berlinois plutôt que d’être coincé dans les embouteillages. Il était très attaché à son vélo.

Toute personne qui s’est fait voler son vélo une fois dans sa vie sait à quel point cela peut être frustrant, mais cette fois, le voleur avait étrangement bien choisi son jour. En effet, c’était précisément le jour où Babbel avait passé une commande de plus de soixante-dix vélos neufs.

Putting it all together: les vélos Babbel

Assemblage: Michael Grünke de whitebox travaille sur le prototype. Photo de whitebox

À une époque où le développement durable prend de plus en plus d’importance, fournir des vélos aux employés peut sembler une idée naturelle. Pourtant, très peu d’entreprises le font.

« Nous voulions donner à nos employés quelque chose dont ils auraient envie de se servir tous les jours, un vélo de qualité vraiment supérieure », explique Markus Witte, le PDG de Babbel. « Berlin est une ville idéale pour le vélo, et puis cela correspondait bien à notre philosophie : nous voulons encourager nos employés à garder un mode de vie sain. »

En moyenne, environ 500.000 personnes sillonnent Berlin à vélo chaque jour, utilisant 620 km de piste cyclable et représentant plus de 13% de la circulation globale.

Cycliste passionné, Markus a travaillé avec l’agence de design whitebox pour développer un vélo qui réponde aux besoins des employés qui s’en serviraient pour faire la navette jusqu’au bureau ou pour effectuer de longs trajets.

« Un vélo présente ses propres défis, » explique la styliste Maya de Silva. « Vous devez prendre en compte le point de vue du cycliste mais aussi celui du spectateur. Quelles dimensions faut-il prévoir pour que certains éléments puissent agir à une certaine distance ? Ce travail était tout nouveau pour nous. »

Modèles pour vélos homme et femme. Illustration de whitebox

« Markus nous a donné carte blanche. Bien sûr, le positionnement de la marque était important, mais il était aussi très ouvert à nos suggestions plus générales. La première étape a été de choisir le vélo: nous avons étudié différents fabricants, il fallait se décider entre un cadre en aluminium ou en acier ».

Finalement, nous avons opté pour un cadre plus léger, en aluminium, le Müsing Twinroad, équipé d’un Moyeu de vélo interne Alfine 8 vitesses de Shimano.

Ensuite, chacun pouvait spécifier la taille et le type de cadre qu’il voulait, ainsi que la forme du guidon (droit ou recourbé).

Les vélos sont fabriqués sur mesure en Allemagne. Toutes les deux semaines, un technicien les réparera gratuitement dans les bureaux de Babbel. On espère que cela leur garantira une vie longue et heureuse – aux vélos comme à leurs propriétaires!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Leave a Reply