The Babbel Blog

language learning in the digital age

Les gardiens du temple

Posted on April 25, 2014 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

anglais

Photo by Elias Gayles / CC 2.0

Les anglophones non natifs sont trois fois plus nombreux que les locuteurs natifs. Qui peut donc prétendre aujourd’hui décider de ce qu’est le « bon anglais » ?

Les étudiants veulent tous le maîtriser. Les dictionnaires tentent de le définir. Les médias développent des guides de style complets qui lui sont consacrés et les gouvernements essaient de le contrôler.

Non, ce n’est pas d’une nouvelle épidémie de crack que nous parlons mais juste d’une langue : l’anglais.

Nous vivons certes dans un monde où les anglophones peuvent s’émerveiller de l’offre pléthorique de dictionnaires urbains aussi étranges que variés, hocher la tête quand un homme d’affaires indien leur demande de « prepone the meeting » (littéralement : reporter la réunion à plus tôt, néologisme formé sur le modèle du verbe « to postpone », reporter à plus tard) ou regarder la série américaine The Wire et réaliser qu’ils ont besoin de sous-titres.

Mais le « bon anglais » est encore est toujours une denrée avidement recherchée – et un vrai business. Alors, qui décide de ce qu’il est et de ce qu’il n’est pas ?

(more…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone