The Babbel Blog

language learning in the digital age

Méfiez-vous des faux amis !

Posted on March 28, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Babbel s’attaque aux faux amis. Pas d’inquiétude, notre projet ne consiste pas à vous prodiguer de bons conseils pour mieux choisir les membres de votre entourage. Notre tout nouveau cours a pour objectif de vous aider à éviter les confusions et autres quiproquos linguistiques.

Vous l’aurez compris : ce nouvel opus est donc consacré aux « faux amis » lexicaux. Ceux-là mêmes qui peuvent provoquer de nombreux malentendus entre la langue maternelle et la langue étudiée. Les faux amis s’écrivent ou se prononcent de façon identique. Leur utilisation semble ainsi irrésistiblement simple et logique – mais gare ! La démonstration française, italienne (dimostrazione) ou espagnole (demostración) n’a ainsi rien à voir avec la Demonstration allemande (« Demo » pour les initiés) qui tend plutôt à faire descendre nos voisins d’outre-rhin dans les rues pour manifester leur mécontentement.

Les germanophones ont d’ailleurs le chic pour ne rien faire comme tout le monde. Alors que le gymnasium, gymnase ou gimnasio désigne – à Rome et à Madrid comme à Paris – un lieu consacré à la culture physique, ce sont surtout leurs méninges que les ados font travailler sur les bancs du Gymnasium allemand (plus ou moins équivalent au collège/lycée français).

Les choses se compliquent encore quand des mots similaires sont utilisés dans plusieurs langues avec des significations complètement différentes. Le mot anglais gift (cadeau) par exemple pourrait bien vous valoir des regards quelque peu anxieux en Allemagne où Gift signifie « poison ». Et allez savoir quelle sera la réaction des Suédois (gift en danois), Norvégiens et Danois (gift en danois) pour qui gift signifie « marié » ? « Mama mia! I feel so lost in translation! » Suivez le guide !

Accédez ici aux Faux amis allemands

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Cours des dialectes allemands: Pourquoi Babbel s’appelle Babbel et d’autres anecdotes autour de la production du cours

Posted on January 7, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español),Italien (Italiano)

„Wos babbelscht’n du do?” – Ceci n’est pas de l’allemand. A moins que…? Si, il s’agit bien de l’allemand, ou plutôt du dialecte hessois qui veut dire „Was redest du denn da?” (“Qu’est-ce que tu racontes?”). Ecouter le hessois ici.

Si vous apprenez une nouvelle langue, il est recommandé d’apprendre la langue standard. Mais beaucoup de langues, dont l’allemand, habritent des dialectes variés qui cachent de précieuses informations sur leur peuple et sur ce qu’il pense et comment il vit. Ainsi, chez Babbel nous avions deux motivations pour produire un cours sur les dialectes: illustrer par des exemples amusants à quoi peut bien ressembler l’allemand populaire ainsi que de démontrer la grande diversité de l’Allemagne et de ses habitants.

C’est avec joie que lors de la production de ce que cours, nous avons découvert des trésors cachés de l’allemand qui est pourtant la langue maternelle de la majorité de nos collègues et employés. C’est avec étonnement aussi que nous avons découvert le nombre de nos collègues qui parlaient un dialecte („Eh mais, je ne savais pas que tu savais parler hessois!“). De nombreuses discussions insolites en ont découlé: „Mais non, je n’ai jamais entendu ce mot auparavant!“ ou „Ah bon, toi tu appelles des boulettes de viande des Bagges? Incroyable!“. Les pauses déjeuner sont ainsi également devenues l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les origines nos collègues, pour ensuite leur poser la question: „Donc tu dois certainement parler un dialecte, non?“. Pour faire court, ce cours nous a tous rapproché un peu plus dans l’équipe.

L’enregistrement des dialectes était un moment inoubliable. Certaines phrases ont dûes être ré-enregistrées plusieurs fois, nos speakers étant crampés de rire face à la prononciation d’un dialecte. Mais les crampes en ont valu la peine. Le cours contient six dialectes (le dialecte berlinois, le haut-franconien, l’hessois, le souabe, le saxon et le bavarois), vous apprendrez que vous acheteriez le même pain, qu’il s’agisse d’un Weckla en Souabe, un Semmela en Franconie ou d’une Schrippe à Berlin. Vous comprendrez enfin ce que veut dire un bavarois lorsqu’il parle d’un Hallodri (un fainéant) ou ce que pense un Hessois lorsqu’il parle de Kräbbel (un beignet fourré à la confiture). Vous n’apprendrez pas seulement à connaître le vocabulaire culinaire et quotidien mais aussi les régions où ces dialectes sont parlés et comment les habitants interagissent. Et vous percerez enfin le mystère de la signification du mot Babbel: un mot hessois qui veut dire parler, bavarder. Alors lancons-nous et babbelons allemand avec le nouveau cours des dialectes allemands!

 

Maren travaille chez Babbel depuis septembre 2011. En tant que chargée de projet, elle a entre autres rédigé les cours des dialectes allemands. Elle a grandit à Berlin, sa mère est originaire du Land de Hesse et son père de la Bavière, ce qui lui permit de découvrir de nombreuses variétés régionales de l’Allemagne lors de son enfance. Ses proches habitent en Saxonie et à Thuringe, son mari vient de la Franconie, ce qui fait qu’il lui arrive parfois de commander des Schrippe en Bavière ou des Kräbbel à Berlin…

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Apprendre une langue, c’est comme le vélo…

Posted on October 30, 2012 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español), Italien (Italiano)

Nouvelle version des cours de répétition !

Katja Wilde, chef de projet chez Babbel

« J’ai perdu tout mon anglais. » Rédactrice chez Babbel, combien de fois ai-je déjà entendu cette phrase ! Pour répondre aux besoins d’un nombre croissant d’apprenants souhaitant rafraîchir des compétences linguistiques quelque peu poussiéreuses sans pour autant suivre un cours complet, nous avons décidé de refondre nos exercices de répétition pour en offrir une nouvelle version encore plus efficace et plus passionnante. Apprendre les langues, c’est comme le vélo : ça ne s’oublie pas ! C’est seulement le manque de pratique et la difficulté qu’on éprouve à « s’y remettre » qui compliquent souvent la tâche. C’est pourquoi la rédaction Babbel a développé un nouveau concept qui permet de retrouver rapidement un niveau permettant de communiquer au quotidien. Le vocabulaire passif et la grammaire sont réactivés dans des unités d’apprentissage organisées de façon logique puis mis en pratique dans des dialogues typiques de la vie quotidienne. L’idée de base est de combiner la réactivation des connaissances de base et leur utilisation dans des situations de communication quotidiennes.

Les mots et phrases essentiels sont répétés et utilisés dans un dialogue. La leçon de vocabulaire prépare l’apprenant à la leçon de grammaire qui suit. Prenons la leçon d’anglais consacrée au thème « Les plans pour les loisirs » : après avoir répété plusieurs fois la phrase « I’m going to go out » (Je vais sortir), on apprend alors dans la partie grammaire quand utiliser « going to » et quand lui préférer « will ». La grammaire ainsi réactivée et le vocabulaire de la leçon précédente sont finalement utilisés dans un dialogue récapitulatif – « la grande finale » comme l’appelle Miriam Plieninger, directrice de la rédaction Babbel. Et la boucle est bouclée.

Les exercices de répétition nouvelle version sont disponibles sur babbel.com à partir du 30.10.2012 pour l’anglais, l’allemand, l’espagnol et le français. Le cours débutant 5 pour l’allemand et le cours débutant 4 pour le portugais brésilien sont lancés en parallèle. D’autres exercices de répétition ainsi que de nouveaux formats destinés aux apprenants de niveau avancé sont prévus pour les mois qui viennent.

Les liens vers les cours:

FRA>DEU: http://www.babbel.com/apprendre-allemand-en-ligne/65356-nouveau
FRA>ENG: http://www.babbel.com/apprendre-anglais-en-ligne/61414-nouveau
FRA>SPA: http://www.babbel.com/apprendre-espagnol-en-ligne/65408-nouveau
FRA>POR: http://www.babbel.com/apprendre-portugais-en-ligne/88007-nouveau

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Babbel pour Windows 8 – Cinq questions à Dari Salimi

Posted on October 23, 2012 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Foto_Dari

 Chef de produit pour les applications mobiles, Dari est actuellement un homme très demandé chez Babbel. Notre bloggeuse Aishah est tout de même parvenue à « l’épingler » et à lui poser quelques questions à l’occasion du lancement, le 26 octobre prochain, de Windows 8 et des applications Babbel dédiées au nouveau système d’exploitation. En privé, Dari est un utilisateur Apple invétéré. Mais les nouvelles applications l’ont séduit, en particulier du point de vue visuel. 

Que fais-tu sur Babbel ? Utilises-tu toi aussi la plateforme pour apprendre une langue ?

Je suis plutôt du genre « learning by testing ». C’est une méthode qui me convient parfaitement. Et j’aime tout particulièrement apprendre l’espagnol.
Je suis chez Babbel depuis un an environ. L’application d’entraînement au vocabulaire pour iPhone existait déjà quand j’ai commencé. Nous avons optimisé l’application pour iPad et sorti une nouvelle version pour Android.

Comme tu viens de le mentionner, Babbel est déjà disponible sur iOS et Android. Pourquoi Windows 8 ?

Nos applications pour iOS et Android ont beaucoup de succès – le thème de l’éducation est non seulement de plus en plus pertinent mais aussi de plus en plus populaire. Lors d’un projet coworking space de Microsoft à Berlin, nous eûmes l’occasion de découvrir Windows 8 et sa technique. Le déclic s’est fait lorsque nous avons noué les premiers contacts avec les experts de Microsoft. On y avait bien sûr déjà pensé avant, quand et si nous allions lancer une appli pour Windows 8. Actuellement, nous sommes le premier fournisseur à offrir une application d’apprentissage des langues dans le Windows Store – et nous en sommes plutôt fiers.


Qu’est-ce qui rend le nouveau Windows 8 si spécial ?

Pour moi, c’est le fait de combiner utilisation mobile et utilisation stationnaire. Windows 8 prend non seulement en charge l’utilisation PC conventionnelle via la souris et clavier mais aussi les écrans tactiles qui sont de plus en plus répandus sur les appareils mobiles. Le design de l’interface utilisateur a aussi changé de façon spectaculaire. En ce qui nous concerne, c’est un changement bienvenu qui s’adapte parfaitement à nos outils de révision audiovisuels.

Comment s’est passée la collaboration avec Microsoft ? Le début d’une belle amitié ?

La collaboration a été très agréable. Entre autre parce qu’il n’y avait pas seulement un interlocuteur pour la partie « business » mais également un contact direct avec un développeur Microsoft. La communication directe a simplifié le processus de développement de façon considérable. Nous sommes impatients de voir ce que l’avenir nous réserver mais nous n’avons pas encore de plans concrets. Nous attendons d’abord de voir comment Windows 8 et en particulier les applications Babbel pour Windows 8 vont être accueillis par les utilisateurs. Fonction très populaire, la reconnaissance vocale suivra dans une mise à jour car des obstacles techniques nous ont empêchés de l’intégrer à la première version. L’adaptation pour Windows Phone 8 constituerait également une autre étape intéressante. Mais pour l’instant, l’application sera disponible sur PC et tablette. Une autre option serait d’intégrer les cours accessibles en ligne directement dans l’application. Les idées ne manquent pas !

À quoi peuvent s’attendre les utilisateurs de la nouvelle application Babbel pour Windows 8 ?

Les 11 langues Babbel seront disponibles sous forme d’applications individuelles téléchargeables depuis la catégorie « Éducation » du Windows Store. En matière de contenu et de méthode, nous sommes restés fidèles aux applications existantes et au concept Babbel. De mon point de vue, nos applications s’harmonisent parfaitement avec le nouveau look Windows 8. Mais ce qui attend l’utilisateur, ce sont avant tout de bons moments !

Essayez l’anglais ici !
Allemand ici
Italien ici
Espagnol ici
Portugais ici
Indonésien ici
Néerlandais ici
Polonais ici
Suédois ici
Turc ici

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

L’embarras du choix ? Babbel sur Android, iPhone, iPad – et Kindle

Posted on September 10, 2012 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

J’ai la trentaine et suis complètement ringard. Récemment, j’ai eu un iPad entre les mains pour la première fois de ma vie. Et c’est à l’iBook Babbel « Learn Spanish : Beginner’s Course 1 » que je dois cette expérience. J’ai été impressionnée. Et j’étais à peine remise qu’on me présentait déjà un nouvel appareil – un Kindle avec le nouvel eBook « Learn German: Beginner’s Course 1 ». De nouveau très impressionnée, je suis aussi un peu confuse : lequel de ces deux appareils est le meilleur ? Ceux qu’on appelle les multiple device users ne se posent évidemment pas la question. Pour eux, posséder plusieurs appareils mobiles est la chose la plus normale au monde – quand je vous dis que je suis totalement ringard !

Heureusement, l’équipe Babbel regorge de gens qui vivent avec leur temps – et la technologie qui va avec. Anne, par exemple, est l’heureuse propriétaire d’un iPad et d’un Kindle et quand elle part en vacances, elle amène tout simplement les deux. C’est donc à cette experte que je me suis adressée : « Mais quelle est la différence entre l’iPad et le Kindle ? »

Personnellement, je n’en vois pas vraiment, sauf que le Kindle (touch) est plus petit, pas aussi coloré et a l’air moins « interactif », ce qui signifie qu’il se passe peu de choses. Les deux appareils offrent une option de surlignage et de prise de note, les deux livres électroniques introduisent les nouveaux mots de vocabulaire par le biais de dialogues. Il y a dans les deux cas des explications et des exemples de grammaire ainsi que des exercices de révision avec les solutions.

Anne m’explique, par exemple, que l’écran du Kindle ne brille pas, qu’il consomme donc beaucoup moins d’électricité et n’a pratiquement jamais besoin d’être rechargé. L’écran ne reflète pas non plus la lumière ce qui qualifie d’office le Kindle pour une séance de lecture au soleil. Elle me prend le Kindle touch des mains, l’examine avec intérêt et m’explique que le sien n’a pas d’écran tactile mais une sorte de clavier. Son enthousiasme est contagieux et je ressens soudain l’irrépressible besoin de posséder moi aussi un de ces petits bijoux de technologie. Mon choix tent pour le Kindle, simple et discret, je m’en remets aux valeurs simples.

Il ne s’agit pas de devoir choisir entre « l’un ou l’autre », mais de répondre à des besoins bien individuels qui passent aussi par des préférences au niveau du format et de la manipulation. Chaque appareil présente des avantages : le téléphone Android pour apprendre du vocabulaire dans le bus ; des exercices de grammaire interactifs sur iPad, confortablement installé sur le canapé ; et le livre Kindle à feuilleter tranquillement sur la plage. Après l’iPhone/iPod Touch, l’iPad ou Android, Kindle est la quatrième option offerte par Babbel pour apprendre la langue que vous voulez, où et quand vous le souhaitez. L’eBook Babbel pour Kindle est en outre la solution la plus proche d’un manuel traditionnel.

Et pour ceux qui ne veulent pas entendre parler de smartphones, iBooks, eBooks & Co. il reste les bons vieux cours en ligne sur ordinateur. On peut, mais n’est pas obligé de choisir.

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español), Italien (Italiano)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone