The Babbel Blog

language learning in the digital age

L’appétit vient en parlant – Nouveaux cours autour de la cuisine italienne

Posted on June 24, 2013 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Je suis originaire de Parme. Vous savez bien. Le jambon. Le fromage.

À chaque fois que j’essaie d’expliquer que c’est « une ville du nord de l’Italie, à peu près équidistante de Milan et Bologne », mon interlocuteur m’interrompt pour me parler du jambon de Parme et du parmesan. Non sans raison.

Ma région est connue dans toute l’Italie pour sa charcuterie, chez nous, le porc est presque sacré : le « maiale » (porc) a ici presque autant de noms qu’il y a de communes. Dans le village de ma grand-mère, on le nomme même « al nimal » (l’animale). On dit bien que les poissons n’ont pas de mot pour l’eau…

C’est au contact de mes amis allemands que m’est venue l’idée de créer un cours de langue gastronomique pour l’italien. J’ai l’habitude de cuisiner italien, par exemple des « scaloppine ai funghi » c’est-à-dire des escalopes que l’on fait revenir dans le beurre avec des champignons, et je n’échappe jamais à la fameuse question « Et où est l’accompagnement ? » L’accompagnement ? Mais ce sont les champignons ! « Non, je voulais dire l’accompagnement rassasiant. » Ah ah, l’« accompagnement rassasiant » ! Et mon invité de me proposer de faire un peu de riz en accompagnement. Tout italien qui se respecte commence ici, selon l’humeur, à rire ou à faire une moue dégoutée.

Primo : le riz est une entrée et ne peut en aucun cas être servi en accompagnement. Sacrilège !

Secundo : en italien, l’accompagnement s’appelle « contorno » et basta. On peut manger du pain mais le pain reste du pain et pas du « contorno ».

Voilà qui est dit !

Babbel n’a encore jamais proposé un tel cours. C’était donc un concept inédit et j’avais carte blanche – et aucun modèle sur lequel me baser. Au final, le plus gros problème s’est avéré être la recherche d’images d’illustration.

On s’imagine que c’est un jeu d’enfant de trouver des photos de plats italiens mais si on veut aller au-delà du « n’importe quelles pâtes avec n’importe quelle sauce », par exemple en recherchant très exactement des « pappardelle » (pâtes longues et larges) avec du ragoût de sanglier, mieux vaut se mettre soi-même aux fourneaux.

C’est ainsi que je me suis retrouvée, à minuit passé, à faire de la friture dans ma cuisine (et je déteste ça !) parce qu’il me manquait une photo pour une spécialité ligurienne appelée « latte dolce fritto ». J’ai aussi eu le plaisir de préparer des plats de ma région comme l’« erbazzone » (tourte aux blettes et aux épinards) qui a fait des heureux au bureau ou la « piadina con salsiccia e cipolle » (sorte de pain pita garni de saucisse et d’oignons).

Malgré tous mes efforts, je n’ai hélas pas réussi à trouver toutes les images qu’il me manquait et c’est ainsi que je me suis vue contrainte et forcée, au cours d’une visite à Parme, d’acheter, de photographie et de manger quelques spécialités charcutières comme le « speck » (jambon fumé), la « prosciutto cotto » (jambon cuit) et la « coppa » (jambon d’échine). Ce qu’on ne ferait pas pour le travail !

Ce cours permet de découvrir des plats authentiques issus des différentes régions de l’Italie, d’obtenir de nombreuses informations sur la façon dont ils sont préparés et d’apprendre ce qui n’est pas typiquement italien. Un exemple : les « spaghetti alla bolognese » ! Vous pouvez bien sûr manger la sauce bolognaise avec des spaghettis, mais les italiens ne le font qu’en dernier recours. Comme son nom l’indique, cette sauce vient de Bologne où les pâtes aux œufs comme les « tagliatelle » ou « lasagne » sont typiques. Ainsi, le plat traditionnel est en fait la « tagliatelle alla bolognese ».

Ai-je cassé le mythe ? Testez le cours et découvrez d’autres infos passionnantes sur la cuisine italienne !

A propos de l’auteur: Barbara est l’une des plus anciennes collaboratrices Babbel. Traductrice italienne et finnologue (c’est-à-dire spécialiste de la langue et de la civilisation finnoises), Barbara a commencé il y a près de 5 ans – en parallèle de ses études – à prêter main forte  aux équipes de rédaction et d’assistance Babbel. Elle fait depuis partie intégrante de la rédaction qui l’a embauchée cette année.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Les expressions italiennes pimentent les cours chez Babbel

Posted on November 29, 2012 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español), Italien (Italiano)

"avere gli occhi foderati di prosciutto"Barbara est l’une des plus anciennes collaboratrices Babbel. Traductrice italienne et finnologue (c’est-à-dire spécialiste de la langue et de la civilisation finnoises), Barbara a commencé il y a près de 5 ans – en parallèle de ses études – à prêter main forte  aux équipes de rédaction et d’assistance Babbel. Elle fait depuis partie intégrante de la rédaction qui l’a embauchée cette année. Véritable multitalent linguistique, Barbara est toujours prête à découvrir une nouvelle langue et sait ce qu’avoir les yeux fourrés au jambon signifie.

 

 

Le langage nous permet d’exprimer nos pensées et de décrire ce que nous voyons. Ce faisant, on a tendance à recourir à de nombreuses images et métaphores sans même s’en rendre véritablement compte. Ces expressions idiomatiques sont tellement ancrées dans notre conscience que nous ne les identifions plus en tant que telles. Elles sont pourtant le piment de la langue ! Elles permettent d’exprimer ce que nous pensons de manière concise et précise et évoquent, selon la langue, les images parfois les plus grotesques.

Vous l’aurez peut-être déjà remarqué, l’équipe Babbel nourrit un intérêt tout particulier pour cette thématique et a déjà publié un cours spécial sur « Les expressions idiomatiques » anglaises, espagnoles, allemandes, suédoises et portugaises. La dernière fournée Babbel est désormais consacrée aux expressions idiomatiques italiennes. Le nouveau cours vous permet de découvrir ce que veulent dire les Italiens quand ils estiment que quelque chose est tombé à haricot (« capitare a fagiolo »), que quelqu’un fait des oreilles de marchand (« fare orecchie da mercanti ») ou qu’un chanceux attrape deux pigeons avec une fève (« prendere due piccioni con una fava »).

Le concept Babbel accorde une importance toute particulière à l’ancrage des expressions apprises dans la mémoire à long terme et il mise pour ce faire sur l’outil de révision intelligent ainsi que sur l’illustration audiovisuelle des expressions. Mais il n’est pas toujours évident de trouver des images appropriées, en particulier pour des expressions comme « Ce n’est pas de la farine de ton sac » (« Non è farina del tuo sacco », qui correspond à l’expression française « Ce n’est pas de ton cru ») ou « Avoir les yeux fourrés au jambon » (« avere gli occhi foderati di prosciutto » qui signifie « Ne pas avoir les yeux en face des trous »).

Un défi que l’équipe de rédaction Babbel a relevé avec plaisir et une bonne dose d’humour – en mettant elle-même la main à la pâte ! C’est ainsi que nous nous sommes photographiés avec du jambon sur les yeux ou un sac rempli de farine, sous les yeux amusés – et quelque peu envieux ! – du reste de l’équipe.

Si vous ne « voyez pas l’heure » (ou en bon français : si vous avez hâte) de tester ce cours, suivez tout simplement ce lien. Nous vous souhaitons « In bocca al lupo ! » – non, pas de tomber dans la gueule du loup bien sûr mais tout simplement bonne chance !

Outre les cours d’expressions idiomatiques, nous vous avons également concocté les cours suivants:

Anglais : Exercices de répétition 2
Suédois : Les Nombres
Portugais : Grammaire

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Babbel pour Windows 8 – Cinq questions à Dari Salimi

Posted on October 23, 2012 by

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Foto_Dari

 Chef de produit pour les applications mobiles, Dari est actuellement un homme très demandé chez Babbel. Notre bloggeuse Aishah est tout de même parvenue à « l’épingler » et à lui poser quelques questions à l’occasion du lancement, le 26 octobre prochain, de Windows 8 et des applications Babbel dédiées au nouveau système d’exploitation. En privé, Dari est un utilisateur Apple invétéré. Mais les nouvelles applications l’ont séduit, en particulier du point de vue visuel. 

Que fais-tu sur Babbel ? Utilises-tu toi aussi la plateforme pour apprendre une langue ?

Je suis plutôt du genre « learning by testing ». C’est une méthode qui me convient parfaitement. Et j’aime tout particulièrement apprendre l’espagnol.
Je suis chez Babbel depuis un an environ. L’application d’entraînement au vocabulaire pour iPhone existait déjà quand j’ai commencé. Nous avons optimisé l’application pour iPad et sorti une nouvelle version pour Android.

Comme tu viens de le mentionner, Babbel est déjà disponible sur iOS et Android. Pourquoi Windows 8 ?

Nos applications pour iOS et Android ont beaucoup de succès – le thème de l’éducation est non seulement de plus en plus pertinent mais aussi de plus en plus populaire. Lors d’un projet coworking space de Microsoft à Berlin, nous eûmes l’occasion de découvrir Windows 8 et sa technique. Le déclic s’est fait lorsque nous avons noué les premiers contacts avec les experts de Microsoft. On y avait bien sûr déjà pensé avant, quand et si nous allions lancer une appli pour Windows 8. Actuellement, nous sommes le premier fournisseur à offrir une application d’apprentissage des langues dans le Windows Store – et nous en sommes plutôt fiers.


Qu’est-ce qui rend le nouveau Windows 8 si spécial ?

Pour moi, c’est le fait de combiner utilisation mobile et utilisation stationnaire. Windows 8 prend non seulement en charge l’utilisation PC conventionnelle via la souris et clavier mais aussi les écrans tactiles qui sont de plus en plus répandus sur les appareils mobiles. Le design de l’interface utilisateur a aussi changé de façon spectaculaire. En ce qui nous concerne, c’est un changement bienvenu qui s’adapte parfaitement à nos outils de révision audiovisuels.

Comment s’est passée la collaboration avec Microsoft ? Le début d’une belle amitié ?

La collaboration a été très agréable. Entre autre parce qu’il n’y avait pas seulement un interlocuteur pour la partie « business » mais également un contact direct avec un développeur Microsoft. La communication directe a simplifié le processus de développement de façon considérable. Nous sommes impatients de voir ce que l’avenir nous réserver mais nous n’avons pas encore de plans concrets. Nous attendons d’abord de voir comment Windows 8 et en particulier les applications Babbel pour Windows 8 vont être accueillis par les utilisateurs. Fonction très populaire, la reconnaissance vocale suivra dans une mise à jour car des obstacles techniques nous ont empêchés de l’intégrer à la première version. L’adaptation pour Windows Phone 8 constituerait également une autre étape intéressante. Mais pour l’instant, l’application sera disponible sur PC et tablette. Une autre option serait d’intégrer les cours accessibles en ligne directement dans l’application. Les idées ne manquent pas !

À quoi peuvent s’attendre les utilisateurs de la nouvelle application Babbel pour Windows 8 ?

Les 11 langues Babbel seront disponibles sous forme d’applications individuelles téléchargeables depuis la catégorie « Éducation » du Windows Store. En matière de contenu et de méthode, nous sommes restés fidèles aux applications existantes et au concept Babbel. De mon point de vue, nos applications s’harmonisent parfaitement avec le nouveau look Windows 8. Mais ce qui attend l’utilisateur, ce sont avant tout de bons moments !

Essayez l’anglais ici !
Allemand ici
Italien ici
Espagnol ici
Portugais ici
Indonésien ici
Néerlandais ici
Polonais ici
Suédois ici
Turc ici

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone