The Babbel Blog

language learning in the digital age

Les astuces d'Anne pour apprendre une langue

Posted on mai 30, 2011 by

AnneAnne Matthies dirige l’équipe d’assistance Babbel. Elle est accro à l’apprentissage autodidacte des langues depuis 1997 et a ainsi atteint un niveau avancé en italien, anglais, français, russe et chinois. Elle livre ici onze astuces qui l’ont particulièrement aidée dans l’apprentissage de ces langues.

1. Faites un plan et digressez
« Moi pas comprendre », tout le monde comprend ! Si elles suffisent pour les vacances, les répliques de ce genre sont en revanche franchement gênantes dans une réunion professionnelle. Alors, clarifiez vos intentions : vous avez besoin d’une langue étrangère pour le travail ou pour les vacances ? Vous apprenez pour fanfaronner, faire quelque chose de nouveau ou pour vous changer les idées ? Fixez-vous des objectifs. Élaborez un plan pour déterminer combien de temps vous souhaitez consacrer à votre nouvelle langue et quelles sont les étapes à considérer.
Ne suivez pas votre plan.
Vous avez aujourd’hui une envie irrépressible d’apprendre le passé du subjonctif ou les signes astrologiques dont vous n’en avez absolument pas besoin ? Allez-y, digressez ! Et savourez cette parenthèse ! Quittez le nid ! Votre plan est une béquille à utiliser quand vous avez les ailes coupées. Vous en avez uniquement besoin lorsque vous n’avez rien de mieux à apprendre. Alors, modifiez votre plan aussi souvent que vous le voulez.

2. Prenez votre temps (si vous en avez) avant de passer à l’oral
Si vous n’êtes pas pressé par le temps, ne parlez dans la nouvelle langue que lorsque vous en avez envie. Si vous n’en êtes pas encore là, contentez-vous d’écouter. A un moment ou à un autre, les mots jailliront de votre bouche et vous ne pourrez plus vous empêcher de prononcer ces sons bizarres.
Lorsqu’un mot naît en vous, sans aucune pression de l’extérieur, c’est que vous l’avez vraiment assimilé. Je n’oublierai jamais comment j’ai soudain commencé à parler chinois dans la baignoire après des mois à simplement écouter. Il serait dommage de rater ce moment unique en vous mettant vous-même trop de pression.!

3. Votre type d’apprentissage… change tout le temps
On parle souvent de différents types d’apprentissage : auditif, visuel etc. Vous êtes parfois l’un, parfois l’autre. Votre type d’apprentissage dépend de votre humeur. Écoutez votre intuition pour déterminer ce qui vous convient le mieux au moment donné. Parfois, vous souhaitez simplement fermer les yeux et écouter. Ou les mots et images vous sautent littéralement aux yeux. Un autre jour, vous êtes plutôt d’humeur à dessiner, parler, écrire ou chanter. Et parfois, vous avez envie de tout à la fois.

4. Dès le début, apprenez des expressions
Les expressions et tournures idiomatiques c’est comme la cerise sur le gâteau. Dès le début de votre apprentissage, sélectionnez des expressions qui vous amusent. Imaginez-vous « laid back », « down to earth, « rester sur le tapis » en sens propre. En règle générale, les traductions mots à mots ne riment à rien – mais qu’est-ce qu’elles sont drôles. Les Allemands disent l’équivalent de « il est froid » pour « il fait froid ». Rigolez, racontez ça à vos amis. Ces expressions vous permettent de ressentir la langue, elles vous apportent énormément au niveau linguistique… et vous mettent de bonne humeur.

5. Soyez vous-même
Ne limitez pas l’apprentissage à des situations toutes faites. De quoi parlez-vous dans votre langue maternelle ? Quels sont les sujets qui vous intéressent ? Et ceux qui vous mettent hors de vous ? Il est beaucoup plus facile d’exprimer quelque chose dans une langue étrangère quand vous avez vraiment envie de le dire.

6. Ne restez pas collé à votre ordinateur
Les fiches de vocabulaire et le gestionnaire de révision sont super. Mais pensez aussi à éteindre votre ordinateur et essayez de vous souvenir de ce que vous avez appris. Imaginez vos propres moyens mnémotechniques. Laissez-vous du temps. Parfois, un mot a besoin de quelques minutes pour se décoller du « bout de votre langue ». Vous verrez : ce que vous parvenez à extirper par vous même de votre cerveau y reste gravé pour une éternité (ou presque).

7. Ne restez pas enfermé
Si vous apprenez toujours les mêmes mots, assis sur le même fauteuil il y a de grandes chances pour que vous soyez incapable de les répéter à l’air libre. Amenez votre langue étrangère partout avec vous, dans votre tête. Au restaurant, imaginez comment passer votre commande dans votre nouvelle langue. Lorsque vous prenez le bus, représentez-vous à l’étranger et sans ticket, obligé de vous justifier auprès du contrôleur.

8. Chantez !
Les chansons pop sont le meilleur moyen d’apprendre la grammaire. Choisissez quelques titres dans votre langue d’apprentissage. Écoutez et chantez, avec ou sans écouteurs, sous la douche, dans la voiture et sur votre vélo.

9. Mettez en scène votre propre bain linguistique
Vous apprenez l’italien ? Organisez-vous une journée italienne ! Écoutez la radio italienne, regardez un film italien, cuisinez italien, lisez un journal italien et cherchez votre nouveau vocabulaire sur google.it. Ne vous inquiétez pas si vous ne comprenez pas grand chose. Collez des post-its avec les dénominations en italien sur les objets de votre appartement, parlez avec vous-même et donnez-vous des ordres en italien.

10. Osez faire des erreurs !
L’ennemi de la langue étrangère, c’est le perfectionnisme précoce. N’ayez pas peur de faire des erreurs, jetez-vous à l’eau et écrivez, chantez, bavardez. La meilleure solution pour assimiler une expression, c’est de l’utiliser. Qu’au début vous ne l’utilisiez pas correctement n’a aucune importance. Vous apprendrez énormément de vos erreurs, il vous suffit d’oser les faire.
Si vous avez du mal à vous lancer, pensez seulement à quel point un accent, une petite erreur d’article ou de grammaire peuvent être charmants chez les autres. Et vous verrez la déception de vos interlocuteurs étrangers quand vous finirez par perdre votre accent si ‘frenchy’.

11. N’abandonnez pas
Apprendre une nouvelle langue semble parfois tenir du pur masochisme. Sitôt appris, sitôt oublié ! Et ça fait maintenant des jours que vous n’avez rien fait ! Vous étiez tellement fier de tout ce que vous aviez appris et maintenant vous n’en comprenez plus un traître mot.
Ca fait partie du jeu et c’est tout à fait normal. Ne vous laissez pas abattre. Plaignez-vous, lamentez-vous, maudissez votre nouvelle langue. Mais n’arrêtez pas. Une fois le cap passé, vous allez de nouveau rire, papoter et vous réjouir. Une nouvelle langue est un nouveau monde. Partez à sa conquête !

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour apprendre ? Participez à notre sondage sur les astuces d’apprentissage. Remplir le questionnaire
Lisez l’article original en allemand