The Babbel Blog

language learning in the digital age

Des plans, des types etc. – résultats du sondage sur l'apprentissage des langues

Posted on octobre 11, 2011 by

Umfrageergebnisse zum Sprachenlernen
Nous avons lancé fin mai, ici même dans le blog Babbel, un grand sondage sur les astuces d’Anne pour apprendre une langue. 1774 personnes y ont participé – en allemand, anglais, espagnol, français et italien.
Le feedback a été impressionnant : imprimés, les commentaires libres représentent plus de 100 pages – que nous avons toutes lues ! Nous avons compté, trié et évalué. Et nous pouvons enfin livrer les premiers résultats. Ceux-ci mettent à mal le mythe des types d’apprentissage auditif, visuel ou moteur.


Avec une moyenne de 75%, une large majorité des participants approuvent les astuces d’Anne de manière générale. Mais, pour deux conseils en particulier, les opinions divergent considérablement :
1. Faites un plan et digressez.
2. Votre type d’apprentissage change tout le temps.
Seulement 57% des personnes qui ont répondu au sondage sont d’accord avec ces deux astuces. 24% ne sont pas sûres de ce qu’elles en pensent et 18% ne les recommanderaient pas.

1. Apprendre en suivant un plan

Faites un plan et digressez
18% des participants font un plan d’apprentissage qu’ils respectent.

Il est nécessaire d’avoir un plan. Quand on souhaite vraiment apprendre, il faut parfois être strict avec soi-même.

29% craignent de s’éparpiller s’ils s’écartent trop de leur plan.

Pour cela, il faut se connaître soi-même parfaitement. Peut-être vaut-il mieux, au début, avoir un plan concret.

35% ont un plan mais s’autorisent à digresser.

Il ne faut pas suivre obstinément un plan mais parfois aussi improviser – c’est ce qui entretient le plaisir d’apprendre.

Je fais un plan qui s’écroule en général dès la première semaine…Trop de stress au boulot, trop de distractions à la maison etc.

16% n’ont pas besoin de plan.

Pour moi, l’important c’est de ne pas décrocher et pour cela on n’a pas besoin de plan mais plutôt d’engagement !

2. Types d’apprentissage

Types d'apprentissage
47 % des participants estiment ne pas correspondre à un type d’apprentissage en particulier.

Mon professeur a aussi essayé de trouver mon type… apparemment je n’en ai pas, je ne suis jamais comme les autres.

Quelqu’un qui est tous les jours dans le même état d’esprit…. ça n’existe pas.

33% n’y ont jamais réfléchi.

Je pensais qu’on avait un type d’apprentissage déterminé. Si ce n’est pas le cas, tant mieux. Ça m’intéresserait d’en savoir plus.

18% pensent que les types d’apprentissage sont déterminés.

Je pense que, pour chaque personne, il y a un type prévaut même si elle peut recourir à tous les types d’apprentissage.

Types d’apprentissage : un mythe ?

Sur le thème des types d’apprentissage, deux résultats sont particulièrement remarquables :
1. 16% des participants francophones estiment que les types d’apprentissage sont déterminés. Pour les autres langues ce sont entre 13 et 15%, alors que les germanophones sont 23% à être de cet avis.
2. Dans le sondage, lorsque la réponse « Je pense bien avoir un type d’apprentissage déterminé » était sélectionnée, il était alors demandé à la personne quel était, selon elle, son type d’apprentissage. Seulement 27% des réponses données se rapportent au modèle traditionnel qui ordonne les types d’apprentissage par sens (vue, ouïe, toucher) :

Lire et enregistrer en écrivant

31% interprètent le concept de « type d’apprentissage » de façon complètement différente :

J’ai besoin de temps et de calme. Je n’arrive à rien sous la pression ou le stress !

Type chaotique

Parmi les participants au sondage, seuls 5% estiment correspondre aux types auditif, visuel ou moteur.
Nous avons interrogé Juliane House, professeur-chercheur spécialisée dans l’apprentissage des langues à l’Université de Hambourg. Elle confirme : « Il n’existe aucune preuve scientifique qui atteste de l’existence des types d’apprentissage. Les gens et leurs manières d’apprendre ne peuvent pas être classés en catégories. Chacun apprend de façon toute personnelle. » Le succès de l’apprentissage réside surtout dans l’inclusion du plus grand nombre possible de canaux sensoriels. La stimulation de plusieurs zones du cerveau permettrait en effet de mieux relier et enregistrer les informations.

Chacun apprend de façon toute personnelle

Chacun apprend de façon personnelle. Chacun a ses propres forces et faiblesses, ses astuces et méthodes personnelles. Merci pour votre large participation et pour la grande diversité de vos commentaires. Nous avons beaucoup appris et allons mettre ces informations à profit, promis !

J’écoute comment font les autres, cela me donne des idées.

Lire cet article en : Allemand (Deutsch), Anglais (English), Espagnol (Español), Italien (Italiano)