The Babbel Blog

language learning in the digital age

Comment devient-on expert en apprentissage des langues chez Babbel ?

Posted on August 9, 2017 by

Expert en apprentissage des langues chez Babbel

 

Christina (deuxième à partir de la droite) travaille depuis trois ans au service Didactics de Babbel. Elle y supervise une équipe d’experts en apprentissage des langues qui conçoit et coordonne le contenu des cours et qui développe de nouvelles idées pour l’application Babbel. Au cours d’une rencontre avec des étudiants, elle a récemment présenté les opportunités professionnelles qui existent pour des experts en apprentissage des langues. Nous avons profité de l’occasion pour lui poser quelques questions.

 

Christina, comment devient-on expert en apprentissage des langues chez Babbel ?

Il n’est pas si facile de répondre à cette question… car il n’y a pas vraiment de parcours modèle. Au contraire, la particularité de Babbel est la diversité qui existe au sein de sa grande équipe d’experts en langues ! Le point commun que nous avons est notre passion pour les langues. Une visite dans nos bureaux suffit pour constater que nous passons sans cesse d’une langue à une autre. Mais chacun apporte également des compétences et des qualifications différentes. Notre équipe est constituée de linguistes, de didacticiens, de traducteurs, de rédacteurs, d’auteurs, de managers et bien entendu, de professeurs de langues. En bref, c’est la mixité qui fait notre force ! Ensemble, nous adaptons les cours pour qu’ils correspondent aux besoins et aux envies des utilisateurs et nous déterminons avec précision le contenu de Babbel selon la combinaison de langues.

Personnellement, qu’as-tu apporté à l’équipe ?

Un peu de tout. Dans le cadre de mes études universitaires, comprenant des études nordiques, j’ai beaucoup appris sur les particularités des langues scandinaves, et cela m’aide énormément aujourd’hui ! Je connais par exemple les difficultés que l’on peut rencontrer quand on a l’allemand comme langue maternelle et qu’on apprend le suédois. Cela a un impact direct sur le contenu des cours et sur la manière de présenter le matériel d’apprentissage. Je peux aussi mettre en évidence les facilités de la langue suédoise pour les germanophones : la syntaxe est par exemple assez semblable, et beaucoup de mots sont presque identiques et donc faciles à apprendre, comme « Haus » et « Hus » (Maison). Cela peut être très motivant !

La langue maternelle est donc importante lors de la conception d’un cours ?

Oui, mais le rapport direct avec les utilisateurs au quotidien l’est tout autant ! J’en ai pris conscience pour la première fois alors que je faisais des études théoriques de suédois et que je l’enseignais en parallèle, en classe et en ligne. J’ai adoré ça dès la première minute. J’ai rencontré beaucoup de personnes intéressantes qui apprenaient le suédois pour des raisons et avec des objectifs très divers. Leur enthousiasme, leur amour de la langue et leurs progrès m’ont également donné envie de les soutenir lorsqu’ils rencontraient des difficultés. J’ai appris combien il est essentiel de bien choisir le matériel, les supports et les méthodes d’apprentissage. Préparer un cours de qualité et adapté aux étudiants favorise la réussite de façon significative.

La réussite est un autre aspect important ! Je m’en rends compte régulièrement lors de mon travail en tant qu’examinatrice pour le certificat de compétences linguistiques en suédois, Swedex. Que ce soit pour un voyage, pour le travail ou tout simplement pour pouvoir discuter avec leur voisin, nombreux sont ceux qui souhaitent avoir une preuve de leurs connaissances linguistiques noir sur blanc, au-delà de leur capacité à utiliser la langue. C’est pourquoi Babbel propose à présent un certificat pour l’anglais en collaboration avec Cambridge English. En tant qu’examinatrice, je me questionne en permanence sur ce qu’est la réussite lors de l’apprentissage, comment on la perçoit, et surtout comment on peut la mesurer sous tous ses aspects. L’expérience que j’ai acquise avec l’enseignement et en tant qu’examinatrice a donc une influence directe sur mon travail chez Babbel.

Avant de venir chez Babbel, tu as aussi beaucoup travaillé avec des manuels. Y a-t-il une grande différence entre la conception de leçons pour un manuel et pour une application ?

Excellente question ! Je vais essayer d’y répondre du point de vue du contenu. En tant qu’experte en apprentissage des langues, je me pose constamment les mêmes questions : qui utilise ce matériel ? Quels sont les thèmes pertinents ? Quels sont les objectifs d’apprentissage des utilisateurs ? Les réponses à ces questions doivent ensuite s’adapter au support en question. Si les chapitres peuvent être un peu plus longs dans un manuel, ils doivent rester courts et concis sur une application. De plus, les activités sur l’application sont par nature très interactives, alors qu’un manuel ne peut pas évaluer votre performance en temps réel ou réagir aux réponses données. C’est une différence que je dois garder à l’esprit lors de la création d’un cours.

Le processus de production est également différent, en voici quelques exemples concrets : quand je travaille sur le contenu d’un manuel, je dois faire preuve de beaucoup d’imagination afin de visualiser la mise en page d’une leçon. Et pour vérifier que les images, les exercices et les textes sont correctement placés sur la page d’un manuel et que la suite est logique, il faut attendre la première ébauche.

L’application Babbel nous offre le luxe d’avoir un aperçu instantané. Une fois que le contenu d’un cours a été créé, nous pouvons immédiatement voir si tout est en ordre grâce à l’aperçu de notre outil interne. Cela nous permet non seulement de gagner du temps, mais aussi d’être très flexibles et de pouvoir expérimenter un peu. Nous avons même une équipe dédiée au contrôle de la qualité du contenu et qui travaille sans cesse à son amélioration.

Aussi, la publication d’un manuel prend bien entendu plus de temps. C’est vraiment génial d’avoir un exemplaire fraîchement imprimé dans les mains, mais avec l’application, on peut publier des éléments de cours en un clic et les utilisateurs y ont immédiatement accès !

Sur quoi travailles-tu en ce moment ? Et qu’est-ce qui te motive dans ce projet ?

Je supervise une formidable équipe d’experts en apprentissage des langues qui développe et coordonne des cours de danois, de russe et de suédois. Nous sommes actuellement en train de créer du matériel d’apprentissage pour les niveaux supérieurs, en prenant en compte les commentaires des utilisateurs, transmis par notre service client. Nous sommes également en train de créer un cours sur un nouveau thème, mais je n’en dis pas plus… C’est une surprise !

Ce qui me motive, c’est la liberté de manœuvre que j’ai ici, ma formidable équipe, les défis qui se posent lors des divers projets et activités, et le fait d’apprendre au quotidien. C’est toujours aussi captivant ! Nous travaillons actuellement sur la prochaine mise à jour qui permettra de motiver encore plus les utilisateurs. Ils devraient pouvoir commencer à apprendre une langue exactement quand ils en ont besoin.

Leave a Reply