The Babbel Blog

language learning in the digital age

Les contes de Saint-Valentin à travers l’Europe

Posted on February 13, 2015 by

contes-de-saint-valentin

La Saint-Valentin : le jour de l’amour. Chaque jour devrait être le jour de l’amour, mais un jour qui y est dédié rend la chose encore plus spéciale, avec des millions de gens partout dans le monde déclarant leur flamme. Malgré l’hypothèse que cette journée ait été créée par les fleuristes et les chocolatiers pour vendre plus (saviez-vous que c’est le seul jour de l’année au cours duquel les hommes achètent plus de fleurs que les femmes ?), les traditions de la Saint-Valentin remontent en fait à des centaines d’années, provenant de la Fête de Saint Valentin, le saint patron du mariage heureux et de l’amour. Voici quelques histoires intéressantes sur la Saint-Valentin dans différents pays d’Europe…

 

Italie

contes-de-saint-valentin

L’histoire vient de l’un des pays les plus romantiques du monde, l’Italie. Le 15 février, les Romains avaient pour habitude de rendre hommage aux dieux et de leur demander prospérité et fertilité ainsi que de protéger leurs récoltes et leur château. La veille au soir, qui est à présent la Saint-Valentin, les hommes et les femmes avaient pour habitude de mettre leurs noms dans une jarre, et un enfant tirait au hasard le nom d’un homme et d’une femme qui formaient alors un couple, puis ils célébraient cela en dansant et chantant à la fête, et vivaient ensemble une année durant dans l’intimité. En 496 après Jésus-Christ, le pape Gélase Ier a annulé ce rite païen pour le remplacer par un jour de commémoration pour Saint Valentin.

 

Angleterre

contes-de-saint-valentin

Pendant les années 1700, en Angleterre, une des coutumes les plus populaires était d’accrocher cinq feuilles de laurier aspergées d’eau de rose à son oreiller la veille de la Saint-Valentin. Une au centre, et une à chaque coin. Avant de dormir, les femmes récitaient la prière suivante : « Cher Valentin, sois bon envers moi ; laisse-moi voir le vrai amour en rêve ». Si le charme fonctionnait, les femmes pouvaient voir leur futur mari en rêve. Elles ne pouvaient ensuite qu’espérer faire de « beaux rêves »…

 

France

contes-de-saint-valentin

Une tradition de Saint-Valentin très singulière (et légèrement cruelle) en France s’appelait la « Loterie d’amour ». Les hommes et les femmes célibataires se rassemblaient dans des maisons face à face, et appelaient chacun un nom tiré au sort jusqu’à ce que tout le monde soit en couple. Les hommes qui n’étaient pas satisfaits de leur femme pouvaient simplement la quitter et en choisir une autre. Après la formation des couples, les femmes n’ayant pas été choisies faisaient un grand feu où elles y jetaient les photos des hommes qui les avaient rejetées. Cette pratique est devenue tellement hors de contrôle que le gouvernement français a été contraint d’interdire la coutume.

 

Allemagne

contes-de-saint-valentin

La Saint-Valentin est de plus en plus populaire en Allemagne, bien qu’elle ne soit pas aussi commerciale que dans d’autres parties du monde. Ce sont d’ailleurs les soldats américains qui ont importé la Saint-Valentin en Allemagne après la Seconde Guerre Mondiale. Quelle meilleure manière de faire la cour à sa Fräulein allemande ? Le premier bal de Saint-Valentin a eu lieu en 1950 et depuis, chaque 14 février, les amoureux échangent des fleurs, des chocolats et des cadeaux en forme de cœur. Vous trouvez les fleurs et les chocolats trop banals ? Dans ce cas, soyez créatif et offrez un cochon (pas un vrai, bien sûr) à votre Valentine ! Les cochons symbolisent la chance en Allemagne, bien que ce type de présents puisse facilement être mal interprété dans d’autres pays. L’expression sur le visage de votre bien-aimée, lorsqu’elle reçoit un cochon en chocolat, risque de ne pas être celle que vous attendiez.

 

Pologne

contes-de-saint-valentin

Beaucoup de polonais font un pèlerinage romantique vers une petite ville située au bord de la Vistule, à environ 50 km au nord-est de Lódz, nommée Chelmno, mais également connue comme la « Ville des Amoureux ». Pourquoi ? Une petite paroisse a récemment commencé à exposer une relique qui serait de Saint Valentin. La relique, un fragment de crâne, est gardée dans un reliquaire en argent datant de 1630. Que ce soit vrai ou non, cela n’a pas arrêté les gens de voyager jusqu’à Chelmno pour se déclarer leur flamme. Et au final, c’est tout ce qui compte, n’est-ce pas ?

 

Leave a Reply