The Babbel Blog

language learning in the digital age

Pâques à travers le monde : qui apporte les œufs de Pâques exactement ?

Posted on April 2, 2015 by

Pâques

 

Pâques est célébré dans beaucoup d’endroits du monde. À l’origine, c’est une fête chrétienne rappelant la résurrection de Jésus, et c’est pourquoi elle est pleine de symboles et de traditions chrétiens. Mais au fil des années, des habitudes, histoires et symboles différents ont vu le jour et ont été rattachés à Pâques. Si l’on demandait par exemple à un enfant en France ou en Italie de dessiner ce à quoi il pense en premier lorsqu’il entend « Pâques », il commencerait très probablement par dessiner des œufs et des lapins. Mais comment les habitants des différents pays célèbrent-ils Pâques exactement ? Y a-t-il des plats particuliers pour Pâques, et surtout, qui apporte les œufs de Pâques ?

Gigot d’agneau, gâteaux…

Il y a une chose sur laquelle presque tout le monde tombera d’accord, c’est le grand festin du dimanche de Pâques. Il peut commencer avec un long petit-déjeuner comme en Pologne, où toute la famille se réunit le dimanche matin, ou alors avec un abondant déjeuner de Pâques. Dans beaucoup de pays, un gigot d’agneau est servi, comme en Angleterre (Roast lamb avec une sauce à la menthe), en Italie (Arrosto d’agnello), en Allemagne (Lammbraten) ou en France (Gigot d’agneau).

Un autre classique international également très populaire est le gâteau de Pâques. Presque partout, il y a une recette traditionnelle que l’on ressort une fois par an pour Pâques et que l’on prépare avec ferveur. Le gâteau est généralement cuit dans un moule spécial de manière à obtenir la forme d’un agneau de Pâques. Mais il existe également d’autres variantes. En Italie, on prépare une « Colomba Pasquale », qui n’est non pas en forme d’agneau mais de colombe, du moins avec un peu d’imagination.

En Espagne, le gâteau de Pâques (Mona de Pascua) ne ressemble pas à un animal mais à un nid autour d’un œuf de Pâques. En Autriche, on trouve également cette spécialité, qui là-bas s’appelle Osterpinze, généralement à base de pâte levée, mais qui elle ne doit pas nécessairement être décorée d’un œuf au milieu.

En parlant de décoration, on parle en Russie avec modestie de pain de Pâques (Kulitsch), alors que se cache derrière cela une délicieuse nonette recouverte de glaçage, de chocolat granulé et de sucre en poudre. Mais il est possible que cette spécialité soit désignée comme un « pain de Pâques » seulement car la deuxième variante favorite russe est encore plus généreuse ; la Paskha est une sorte de cheesecake en forme de pyramide, décorée d’une couche de fromage blanc et, souvent, de signes religieux.

…et BEAUCOUP de chocolat

Mais entre les gigots d’agneau et les gâteaux de Pâques, il ne faut bien entendu pas oublier le plus important : les œufs de Pâques. Il s’agit là bien sûr des œufs en chocolat, même si certains, comme en Allemagne, utilisent également de vrais œufs vides dont ils peignent la coquille en guise de décoration. Les œufs en chocolat existent sous toutes les formes et pour tous les goûts, en particulier en Italie où les enfants se voient offrir des exemplaires réellement somptueux. Certains sont même plus gros que les enfants eux-mêmes, décorés de papier brillant et remplis de nombreuses gourmandises et de petits cadeaux. C’est alors que se pose la question ; comment le lapin de Pâques (ou autre gentil porteur) peut-il transporter un si grand œuf et surtout réussir à le cacher ?

Mais qui apporte les œufs de Pâques ?

En Italie, seuls les parents et les grands-parents ont du souci à se faire, car ce sont eux qui offrent les œufs en chocolat aux enfants. En revanche, dans beaucoup d’autres pays, les œufs de Pâques et autres sucreries sont apportés et soigneusement cachés par le lapin de Pâques, généralement dans un nid de Pâques. Les enfants doivent dans un premier temps chercher les œufs afin de pouvoir les déguster. C’est notamment le cas en Allemagne, en Autriche et en Suisse (Osterhase), aux Pays-Bas (Paashaas), au Danemark (Påskehare), ainsi qu’en Angleterre et aux États-Unis (Easter Bunny).

Mais en Australie, où les lapins sont considérés comme un fléau, ce sont les bilbis qui remplacent de plus en plus les lapins de Pâques et qui s’occupent d’apporter les cadeaux de Pâques. Et en Norvège, les œufs de Pâques sont également cachés, mais comme le mammifère ne travaille pas, il envoie des poussins de Pâques (Påskekyllinger) pour le remplacer.

En Suède, les sorcières de Pâques (Påskkärring) sont une vieille tradition. Les enfants Suédois se déguisent en sorcières ou en vieilles femmes et passent de maison en maison avec des dessins qu’ils ont faits eux-mêmes et qu’ils échangent contre des friandises. On retrouve également ces petites sorcières en Finlande.

En France, il existe une histoire de Pâques mignonne que l’on raconte aux enfants : étant donné que les cloches des églises ne sonnent pas entre le Vendredi saint et le dimanche de Pâques, il y a une légende selon laquelle le Vendredi saint toutes les cloches s’envolent vers Rome. Elles y sont bénites puis reviennent le dimanche de Pâques, remplies d’œufs en chocolat et autres sucreries. Sur le chemin du retour, elles déversent les friandises dans les villes et les villages et les enfants peuvent ensuite les chercher.

 

Et vous, comment célébrez-vous Pâques ? Vous avez prévu un menu spécial pour Pâques ou vous connaissez une autre tradition ? Et qui vous apporte les œufs de Pâques et autres friandises ? Nous attendons votre commentaire avec impatience.

 

Comments

wooooow heel goed verhaaltje, heb er van genoten

Adorei… Caiu como uma luva nas minhas aulas de língua francesa. Parabéns

Leave a Reply