The Babbel Blog

language learning in the digital age

Portrait : Gianni Guaita, bientôt 100 ans, nous raconte ses souvenirs de jeunesse et son expérience avec Babbel

Posted on June 4, 2015 by

Portrait

Voici un nouveau portrait de notre série Portrait d’utilisateurs de Babbel : un extrait de leur vie et des raisons pour lesquelles ils apprennent une nouvelle langue. Si vous souhaitez vous aussi partager avec nous votre histoire, laissez-nous un commentaire. Aujourd’hui, nous vous présentons un utilisateur hors du commun : Gianni, de Florence. Gianni est écrivain et a une famille extraordinaire. Alors qu’il approche les 100 ans, il se plaint d’une chose : les cours de Babbel sont un peu trop longs !

En novembre, je vais avoir 100 ans et si quelqu’un me demandait quelle est l’expérience la plus importante de ma vie, je répondrais mon amour pour ma femme, avec qui j’ai partagé 76 ans de ma vie. Nous ne faisions qu’un. Je n’aurais jamais pu m’imaginer une telle chose. Malheureusement, elle est décédée il y a deux ans et depuis, la vie est devenue beaucoup plus dure. Mais j’essaie de la sentir à mes côtés en écrivant mes souvenirs et en racontant notre vie commune..

Ma fille vit à New York. Nous sommes très proches et constamment en contact grâce à Skype. Je la vois tous les jours et je parle beaucoup avec elle. Cela me donne du courage. Pour ma fille aussi, l’amour a joué un rôle capital. C’est pour cette raison qu’elle vit aujourd’hui à New York : elle est partie aux États-Unis grâce à une bourse d’études et elle a rencontré un jeune homme dont elle est tombée amoureuse. Elle est restée à New York pour lui et elle est devenue correspondante pour le journal Il Messaggero. Elle est très intelligente, très ouverte et capable de discuter avec tout le monde..

Je vis à Florence au bord de l’Arno, dans une de ces maisons qui étaient autrefois des écuries de la villa Serristori. Ma famille vit aussi ici, comme ma sœur, qui a fondé une imprimerie d’art, Il Bisonte. Mon petit-fils y travaille. Et c’est lui qui m’a fait le cadeau d’une ravissante arrière-petite-fille. Depuis deux ans, je suis donc arrière-grand-père ! Et c’est pour cela que j’ai commencé à apprendre l’anglais.

Elle a une nounou anglaise. Pour pouvoir parler avec elle, je dois donc apprendre l’anglais. Babbel est pour moi la meilleure méthode, c’est simplement parfait. Enfin bon, pour être honnête, cela m’embête un peu d’être obligé d’apprendre à écrire en anglais, car ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus. Mais je trouve très utile de pouvoir écouter à l’infini des sons qui sont tellement différents de l’italien. L’italien est une langue pleine de voyelles, alors que l’anglais est complétement différent, avec toutes ses consonnes. Pour moi, apprendre une langue n’a jamais été facile. Certains de mes amis sont doués pour les langues et en ont appris en très peu de temps. Le photographe et écrivain Fosco Maraini par exemple, qui était mon beau-frère, a appris le japonais très rapidement. En ce qui concerne mon anglais, j’ai jusqu’ici toujours été paresseux : en tant qu’écrivain, il me suffisait de pouvoir comprendre l’anglais de l’Encyclopædia Britannica, où tout est formulé de manière très claire et simple.

Il y a quelques années, un roman que j’ai écrit avec ma femme et mes enfants, « Isola perduta » (Île perdue), a été publié. Il raconte notre expérience en Sicile et il commence par ma rencontre avec ma future femme, moi de Toscane et elle Sicilienne. Il décrit comment nous nous sommes installés sur cette île magnifique. Je suis devenu Sicilien de cœur. À l’époque, la Sicile était simplement magique, c’était comme vivre au paradis. Mais il y avait de gros problèmes politiques et nous tentions de lutter contre le fascisme. Avec l’antifasciste Aldo Captini, on refusait la violence : à l’époque, on était convaincus de pouvoir vaincre seulement avec des mots et la vérité. Mais il y a eu toutes les guerres de Mussolini, et seule la résistance a permis à l’Italie de sortir de cette douloureuse expérience.

Le père de ma femme avait une entreprise agricole et espérait que je prenne la relève. Mais cela ne m’a pas réussi et après vingt ans sur cette île fabuleuse, nous avons déménagé dans le nord de l’Italie pour travailler tous les deux comme professeurs de lycée. C’est là qu’a commencé ma deuxième vie comme professeur et écrivain. J’ai commencé à écrire pour le théâtre et pour la télévision.

Mes journées aujourd’hui ? J’ai des difficultés à marcher et je dois utiliser un déambulateur. Mais je reçois beaucoup de soutien : une femme m’aide pour les tâches quotidiennes et quelqu’un me donne un coup de main pourl’ordinateur et Skype. Et je me consacre à l’anglais, mais il y a beaucoup de mots trop compliqués car ils ne s’écrivent pas comme ils se prononcent. J’apprends donc très lentement et c’est pourquoi les leçons me paraissent parfois un peu trop longues. Mais j’ai du mal à imaginer quelque chose de mieux. Babbel me tient vraiment agréablement compagnie durant mes journées. C’est une expérience… heureuse, voilà.

Comments

bonjour , un parcours etanant , agréable meme . je vous souhaite beaucoup de bonheur de paix et de santé. vous etes un éxsemplaire pour toutes les génerations .
BON COURAGE ET BONNE ANNEE 2016.

Bravo Gianni, Quel superbe récit. Il faut continuer à être actif et à tout âge il faut continuer à apprendre. Merci de votre exemple et tous mes vœux de bonne santé et d’ heureuse année 2016 avec vos enfants, petits enfants et arrières petits enfants.

Buongiorno,signore Gianni,
Côme

gianni tu est un homme historique.j ai lu votre contenu vie et j ai beaucoup des sentiments envers vous.j ai l age de 75ans .etant jeune je connais l anglais et j ai vecu deux decennis en europe partout..a ma mise a la retraite je ne parle que le francais.quand je suis alle chez mon fils a new york la langue englaise ne marche plus j ai oublie tout…babel me contacte souvent pour le reprise des lecons.je le remercie vivement…c est difficile..mais je tacherais de la reprendre s il plait a dieu…salutations

Bonjour giani je suis ravis de lire ton histoire si belle qu’elle soit je t’encourage suis de coeur avec toi ,et aussi suis parmis les apprenant d’anglais chez babbel

Bonjour gianni , je vous souhaite de continuer à apprendre l’anglais, moi même j’ai appris l’anglais avec Babel et maintenant je me suis mise a l’italien ma langue paternel
Très bonne continuation a vous
Florence

Amazing, it is excellent, carry on.

Bonjour giannî
Belle histoire à lire, j’essaie également d’apprendre l’anglais afin de pouvoir voyager.
Cordialement Christine

Quelle histoire extraordinaire et aussi riche Mr. Gianni au vu de votre âge trop avancé? Votre exemple me pousse à t’embouter les pas. Congratulations !

Bravo Gianni,

Votre dynamisme et l’amour des vôtres vous donne une magnifique énergie …. Continuez , vous êtes magnifique !

Hello Gianni
What a pleasure to read your story.
J’ai aussi décidé d’apprendre l’anglais à travers Babbel depuis quelques mois. Je suis presque contemporaine avec vous et j’avoue que les rigidités des plus de 80 ans me font un peu souffrir. Contrairement à vous, je n’ai pas l’occasion de communiquer en anglais si ce n’est avec la Dame ou le Monsieur de Babbel qui parlent très vite, trop vite…. J’aime voyager et l’anglais m’est indispensable.
Votre récit m’a encouragée. Merci
Ruth

Bonjour Gianni.
Merci pour ce beau témoignage de votre vie,riche en amour et en sagesse, de votre apprentissage de l’anglais, un bel exemple pour nous tous.
J’ai vingt ans de moins que vous, pourtant les capacités de mémoire et de concentration ne sont plus aussi grandes.
Mais avec Babbel il est possible d’avancer à son rythme, de réviser encore et encore.
Apprendre une nouvelle langue permet de rester curieux et ouvert aux autres.
Apprendre c’est aussi faire travailler ses neurones.
Amicalement.
Francette.

Bonjour Gianni ,

Courage, détermination, volonté, résument ton histoire, qui est pour moi un exemple à suivre.

Cordialement.

Bonjour Gianni,
Vous êtes formidable! Moi aussi malgré mon âge j’ai commencé voici un an à apprendre l’espagnol avec Babbel, et j’adore. Et j’essaie de réveiller mon allemand appris à l’école. Babbel, c’est une aubaine!
I wish you a lot of pleasure with your English lessons.
Amitiés, Diane

Bravo Gianni,

Vous avez bien réagi à la disparition de votre épouse.
Je suis seule depuis des années et mon fils unique travaille à présent en Irlande.
Et j’ai découvert Babbel à ses débuts et de suite je me suis inscrite pour apprendre j’adore cette langue. J’ai étudié 6 ans le latin, alors celà me parait assez facile mais , eh oui, il y a un mais ! Je ne suis pas très disciplinée mais avec le temps, je scinde ma journee en diverses occupations et apres le petit déjeuner, une heure voire plus, de langues ( je revois mon anglais) et ma journee commence avec un excellent moment de satisfaction.
Épatez vos petits enfants et votre vie sera encore bien plus qu’une réussite, un exemple car qui veut toujours apprendre, reste jeune .
Bien à vous
Nicole ( belge )

Une histoire qui m’a fait trop pensés, vraiment merveilleuse !

apprendre l’espagnole

complimenti Gianni, “sbagliando s’impara!”;tutti quanti dicono che non si puo’ farcela hanno torto, basta dedicare mézz’ora al giorno allo studio della lingua .Ho imparatol’italiano da solo, e parlo 4 lingue straniere…le lingue ,bisogna praticarle e amarle! è la chiave del successo, continua! claude

ça donne de l’énergie de lire un témoignage comme le votre, merci de partager votre enthousiasme!!
Sophie

Bonsoir,
Je suis de Coeur avec vous,
Et votre expérience me ranime car je suis étudiant en architecture et voyager est ma plus grande passion, j’aimerai faire le Brésil après mes 5 ans d’étude au Togo car je suis congolais de Brazzaville. Babel me permet d’apprendre le portugais

Et moi j’ai 70 ans. Je me suis inscrite sur Babbel il y a quelque temps. J’apprends l’espagnol lentement mais sûrement et ça me plait beaucoup. Bravo Babbel.

Buongiorno Giani!

Impero l’italiano per poter parlare la tua bella lingua!

Sono sicura che parlerai l’inglese molto pronto perche sei molto coragioso!

Cordialmente
Maddy

Je me décourage ; j’ai pourtant appris l’anglais au lycée et je ne me souviens de rien. Avec Bab bel, on n’a pas le temps d’assimiler la prononciation, cela parle trop vite et cela change tout de suite ; on ne peut pas revenir. Je ne suis pas prête de discuter avec ma belle fille au Canada qui ne parle pas du tout le français et je n’ai plus aucune mémoire. Peut-être que j’abandonnerai.

Bravo Gianni!
On apprend toute sa vie! Ce n’est pas une question d’âge , mais d’état d’esprit avant tout ! Pour l’anglais cela vous permet de garder un lien très fort avec votre fille ” américaine ” .. C’est merveilleux ! Et puis cela entretien les neurones ! Bonne route sur l’apprentissage de l’anglais ..

Good afternoon, i interested share with your history and there comments also my life history….

cet exemple est encourageant et me laisse l’espoir pour 2o ans;je me suis remis au russe et peut-être essaierais-je ensuite l’arabe ou l’espagnol ou le chinois?

Bonjour Gianni .
Ton parcours me réconforte. J’ai 72 ans , suis Français , et aprés une carriére d’officier dans l’armée , me voilá maitenant céramiste . Je me suis remarié il y a deux ans avec une Brésilienne . Je me suis installé au Brésil à Cunha dans un village de potiers pour y profiter pleinement de ma deuxième vie . grace á Babel , je progresse (lentement) dans l’apprentissage de cette belle langue Portugaise dont la pratique m’est devenue indispensable (par bonheur , mon épouse parle un excellent Français) . Ce n’est pas toujours facile car Babel ne laisse passer aucune erreur , mais je m’accroche …
Haut les coeurs !!!

Hello thank you for keep inf me up to date. My plan is to learn true Babel good reputation the Russian-Ukrainian language

Bonjour Gianni,

Je voulais simplement vous dire que quand je me vois dans 80 ans, j’aimerais être comme vous.

Votre histoire m’intéresse et si elle a été traduite en français, je vais de ce pas l’acheter 🙂

Bises de France, moi aussi,

Mathilde

Dear Gianni, I was very interested by your article
I am over 80 and am trying to
learn Italian. I too think Babbel
is great. Hope you can understand this.! Patricia

Fantastic Gianni sei grande e vorremmo assomigliarti BRAVISSIMO !

Très bon

Ciao’ Gianni, Io sto studiando la Sua lingua, l’italiano per ritrovare un po’ la mia giovinezza. Sono nonna (84 anni) e con Babbel, ogni giorno, trovo la settimana più corta. Corraggio per l’inglese Sono stata contentissima di averLa conosciuta con Babbel.

Je voudrais apprendre l’anglais pour pouvoir voyager à l’aise. Car c’est la langue la plus parlée.

Buongiorno a Lei Signore, cogratulazioni avere ancora la voglia d’imparare una lingua tanto differsa che l’ Inglese.
Per me ho 77 anni e imparo l’Italiano per andare a vivere a Firenze, la piu bella citta che conosca,
Tanti auguri a Lei
E bravo a Babbel
Daniel

Je voudrais apprendre l’anglais pour pouvoir voyager à travers le monde. C’est la langue la plus parlée.

Bravo Gianni! Je suis très admirative! Je me suis remise à l’allemand car je vais souvent randonner dans le Tyrol autrichien ou italien et c’est si agréable de pouvoir échanger avec les gens. Va bien!

Bonjour Gianni,
J’ai appris qu’on n’est jamais trop âgé pour apprendre.
Moi-même je suis grand-mère et j’ai trois petits-enfants.
Il y a un peu près plus d’un an j’ai commencé à apprendre l’Espagnol, par amour pour l’Andalousie, où j’ai passé des vacances formidables. J’y ai fait des amis! Depuis peu j’ai commencé avec le Russe. Et c’est vrai que parfois la mémoire fait défaut!
Mais, continuons. C’est très agréables rencontrer des gens d’autres cultures et d’autres pays, même si ce n’est que par écrit ou par Skype!!

Bonjour Gianni,
Je suis admirative devant ta volonté d’étudier et tu me donnes le courage de continuer, car je suis aussi une grand-mère qui voudrait pouvoir se débrouiller en anglais car j’aime voyager. J’ ai commencé avec Babbel depuis 3 mois et cela me plait beaucoup, bien que ce soit difficile car la mémoire n’est plus ce qu’elle était. Mais Chin up ! Amitiés de France

Leave a Reply