The Babbel Blog

language learning in the digital age

Portraits d’utilisateurs de 2015 : que font-ils à présent ?

Posted on January 19, 2016 by

portrait

 

2015 a été une grande année pour Babbel, mais aussi pour ses utilisateurs. Tout au long de l’année, nous avons publié quelques unes de leurs histoires, et il est maintenant temps de prendre des nouvelles de leurs progrès linguistiques.

 

Clara de Munich

Nous avons discuté avec Clara en avril, et elle nous avait raconté comment elle avait rencontré et était tombée amoureuse de Gabriel, avec qui elle s’était ensuite mariée. À l’époque, elle apprenait le portugais avec Babbel pour son voyage à Rio de Janeiro afin de rencontrer la famille de Gabriel, et en particulier sa mère qui apprenait l’anglais pour pouvoir mieux communiquer avec Clara.

Aujourd’hui, Clara et Gabriel sont rentrés de leur voyage, qui s’est passé à merveille. En plus, le couple attend un enfant !

Andrea de Bologne

La dernière fois que nous avons parlé à Andrea, il se préparait pour son deuxième entretien d’embauche en Espagne. Il avait postulé un poste tout en sachant qu’il avait un handicap majeur ; il ne parlait pas du tout espagnol. Ayant seulement trois semaines pour apprendre, il avait téléchargé Babbel et s’était mis au travail.

Depuis, Andrea a réussi son entretien et s’est vu offrir le poste. Finalement, il a décliné l’offre, mais il continue d’apprendre l’espagnol avec le même enthousiasme. Il pratique régulièrement avec ses collègues espagnols et avec un nouvel ami argentin, qu’il aide en retour avec l’italien. Comme une seule langue ne lui suffit pas, Andrea apprend maintenant aussi le français.

Eckart et Vincenzo

L’histoire d’amour d’Eckart et Vincenzo a commencé en ligne et lorsque nous nous sommes entretenus avec eux, Vincenzo avait quitté la Sicile où il vivait pour rejoindre Eckart à Düsseldorf. Au départ, ils utilisaient l’anglais comme langue intermédiaire, mais comme ils apprenaient chacun la langue de l’autre, ils ont rapidement pu communiquer en italien et en allemand.

Depuis notre publication à leur sujet, le couple est parti en voyage en Sicile, ce qui a permis à Eckart de pratiquer son italien. Il trouve qu’apprendre une nouvelle langue demande énormément de concentration, mais il fait beaucoup de progrès et il peut à présent avoir des conversations plus longues avec la famille de Vincenzo. L’allemand de Vincenzo s’est aussi beaucoup amélioré et il continue de le parfaire grâce à des cours à Cologne.

Gianni de Florence

La dernière fois que nous avons parlé à Gianni, il avait presque 100 ans. Il vient de célébrer son 100ème anniversaire et il a maintenant un siècle entier derrière lui.

Alors comment est la vie à 100 ans pour Gianni ? En un mot : chargée. Il continue d’être un auteur prolifique et vient de finir son nouveau livre Discorrendo con Eros e con Thanato, dont deux chapitres ont été co-écrits avec sa femme aujourd’hui défunte. Il continue également d’apprendre l’anglais avec Babbel, ce qu’il trouve agréable. Et cela en vaut évidemment la peine : il peut maintenant discuter avec la nounou anglaise de son arrière petite-fille.

Est-ce compliqué d’apprendre à l’âge de Gianni ? Pas d’après lui : il dit apprendre « senza nessuna fatica » – « sans aucun effort ».

Lenel des Philippines

Lenel vivait à Galway et tenait un blog sur sa passion pour les voyages et les langues. Depuis la dernière fois où nous l’avons rencontré, il a continué de remplir les objectifs de sa « bucket list » personnelle, la liste des choses qu’il souhaite accomplir avant de mourir, et il raconte toujours ses expériences sur son blog. Un de ses défis était d’apprendre le français, l’espagnol et l’italien, ce qu’il fait avec Babbel.

Aux dernières nouvelles, Lenel remplit certains de ses objectifs aux États-Unis. L’apprentissage des langues se passe plutôt bien, même s’il n’a en ce moment pas toujours assez de temps pour pratiquer. Sauf l’italien, qu’il utilise souvent lorsqu’il sert d’interprète à son collègue Albanais.

Quoi d’autre pour Lenel ? Un nouveau défi, bien entendu : la chasse aux aurores boréales à Tromso, en Norvège.

Andrea de Sicile

Andrea est le jeune homme de 24 ans qui nous parlait en avril de son travail avec les enfants du monde entier. À l’époque, il organisait des activités éducatives en Inde, tout en apprenant le portugais dans le but de travailler avec des orphelins au Brésil.

Depuis, Andrea a réalisé son objectif et considère Babbel comme un outil précieux pour l’aider à communiquer avec les enfants et mieux comprendre leurs circonstances. À présent, Andrea voudrait voyager à travers son Italie natale et inspirer les enfants en leur racontant sa propre histoire et comment il a surmonté les obstacles pour réussir.

Martin d’Allemagne

Martin est l’aventurier intrépide avec qui nous avions discuté alors qu’il était en plein voyage à moto à travers l’Amazonie brésilienne. Depuis lors, le photographe de 36 ans a continué à voyager, et il était au Venezuela lorsque nous nous sommes reparlés.

Martin a passé les 16 derniers mois au Brésil à éviter les animaux venimeux et à traverser des terrains difficiles, mais il a aussi rencontré des locaux grâce à son apprentissage rapide du portugais. Il souhaite à présent apprendre l’espagnol avec Babbel afin de créer des souvenirs aussi inoubliables, ou simplement pour pouvoir demander son chemin !

James et Anna Louisa

L’été dernier, nous racontions l’histoire de James, de Portsmouth en Angleterre, et d’Anna Louisa, de Suède. Ils s’étaient rencontrés pendant leurs études à Budapest et s’étaient rapidement mis en couple. La communication n’était pas un problème car Anna Louisa parlait déjà couramment anglais. James avait décidé de faire un geste envers Anna Louisa et sa famille en apprenant le suédois avec Babbel.

Depuis la dernière fois que nous leur avons parlé, ils se sont installés à Milton Keynes, en Angleterre. Comme ils s’adaptent encore à la vie professionnelle, le temps manque à James pour étudier le suédois. Mais cela ne l’a pas arrêté dans ses progrès ; il trouve de nouvelles manières d’intégrer cette langue à son quotidien, par exemple en faisant ses listes de courses en suédois ou en lisant des livres pour enfants.

Leave a Reply