The Babbel Blog

language learning in the digital age

Sauté de dinde ou poulet rôti ? Les traditions de Noël dans le monde

Posted on December 18, 2015 by

Christmas

 

Pour célébrer Noël en Australie, n’oubliez pas votre maillot de bain. Si les traditions australiennes ressemblent à si méprendre aux nôtres, elles sont célébrées alors qu’il fait quelques dizaines de degrés de plus. Dans l’hémisphère sud, on fête Noël au cœur de l’été. Un barbecue sur la plage vous tiendra lieu de diner du réveillon, alors que les rênes du Père Noël sont remplacés par des kangourous blancs appelés « the six white boomers ».

Cette année encore, des milliers de personnes fêteront Noël. Une seule et même fête dont les traditions varient pourtant d’un pays à l’autre… Parfois de façon très surprenante. Voici un petit guide pratique des traditions de Noël les plus atypiques dans le monde.

 

Allemagne

En Allemagne, oubliez les huîtres, le foie gras et autres mets au goût de décadence. La star des repas de Noël allemands est traditionnellement… la salade de pommes de terre ou kartoffelsalad. Celle-ci se déguste le soir du 24 décembre accompagnée d’une saucisse appelée « Bockwurst ».

Difficile de connaître l’origine exacte de cette tradition culinaire. Certains l’associent à une forme de pragmatisme. Pendant longtemps le 24 décembre n’était pas un jour férié en Allemagne, seul le 25 l’était. Pas le temps de passer la journée derrière les fourneaux car il fallait travailler comme les autres jours. Aujourd’hui, dans la plupart des landers allemands l’après-midi du 24 décembre est chômé, pourtant la tradition perdure. Mais rassurez-vous, le repas du 25 décembre est beaucoup plus copieux en Allemagne. Oie farcie (Weihnachtsgans), saumon, et chou rouge aux pommes figurent en bonne place sur la table de Noël.

 

Espagne

En Catalogne, attendez-vous à faire la rencontre d’un curieux personnage appelé « El caganer ». Ce dernier peuple les crèches de Noël à côté de Jésus, Marie, Joseph, les bergers et tous les autres santons traditionnels. Il est représenté accroupi, pantalon baissé en train de… se soulager. Une tradition plus curieuse encore est celle du « Tió de Nadal » (Bûche de Noël), plus affectueusement connue sous le nom de Caga Tió (« bûche en merde »). En résumé, les enfants s’occupent de cette bûche pendant les semaines qui précèdent Noël et la « nourrissent ». Une fois la journée magique arrivée, ils la placent dans le feu, tapent dessus avec des bâtons en lui ordonnant de déféquer. Les enfants quittent ensuite la pièce pour un moment avant de constater plus tard que la bûche a miraculeusement déféqué une ribambelle de cadeaux !

 

Suède

Chaque année en décembre la paisible ville de Gävle sacrifie une chèvre géante en paille à l’esprit de Noël… enfin presque.

En réalité c’est un petit peu plus compliqué. Conformément à la tradition, la ville érige une énorme chèvre sur la place centrale. Un peu plus tard, et également conformément à la tradition, des incendiaires et des vandales essaient de la détruire, ce qui n’est pas du goût de tous. Nombreux sont ceux qui souhaitent protéger la chèvre en question, au point de mettre en place une webcam en ligne grâce à laquelle les habitants désirant protéger la chèvre peuvent la surveiller 24h sur 24. Jusqu’à présent, la compétition entre les vandales et les protecteurs de la chèvre est serrée puisque elle a survécu à peu près autant de fois qu’elle n’a été brûlée.

Comments

@ Hannelore CHARLES

Je vous confirme que dans ma belle-famille qui vit près de Cologne, on mange bien traditionnellement la salade de pommes de terre le 24 au soir !

Pas d’accord avec le Kartoffelsalat (et non ..salad)! Je suis allemande et ai toujours mangé de l’oie rôti le soir de Noël!

Bizarres ces catalans !

Pour les réjouissances alimentaires, je préfère de loin les bons desserts italiens.

Bonnes fêtes à tous.

Leave a Reply