The Babbel Blog

language learning in the digital age

Un nouveau cours Babbel amène les apprenants à la découverte des dialectes italiens

Posted on juin 27, 2018 by

Sara est spécialiste de l’italien au sein de l’équipe Didactique de Babbel. Véritable passionnée de langues, elle a eu l’occasion d’en apprendre plusieurs après avoir vécu dans différents pays au cours des dix dernières années. Elle parle notamment allemand, russe, anglais, danois et français, et apprend en ce moment l’arabe et le turc. Dans son dernier cours intitulé « L’italien du Nord au Sud », elle transmet sa passion de l’italien à nos utilisateurs et les invite à un véritable voyage du nord au sud de l’Italie, à la découverte des particularités locales de la langue de Dante.

En route avec un professeur maladroit…

Imaginez un homme, un professeur originaire des Alpes par exemple, qui voyage à travers toute l’Italie pour approfondir ses connaissances de l’italien parlé dans les différentes régions. Il atterrit d’abord à Venise et rencontre une Vénitienne dont il a fait la connaissance sur Internet. Pourquoi pas ?

Mais que se passe-t-il lorsqu’elle l’invite à boire un verre de vin sur un campo (le mot vénitien pour place), alors qu’il ne connaît ce mot que dans le sens de champ. Réponse : un gros malentendu !

Ce professeur existe bel et bien, du moins dans notre dernier cours d’italien. Il s’appelle Colombo et c’est lui qui va voyager sur les traces de la langue italienne, de Venise à Catane. Durant son périple, il rencontre beaucoup de personnes, discute avec un chauffeur de bus à Rome l’après-midi du 24 décembre ou encore avec une vendeuse au marché « Fera o luni » dans la chaleur d’un après-midi de juillet. Il observe les particularités et différences linguistiques au fur et à mesure de ses aventures. Ce sont ses notes et instantanés qui vont constituer la base du matériel (fictif) de ce cours sur les variantes régionales de l’italien.

à la découverte des variantes de l’italien

De l’architecture à la gastronomie, des paysages aux traditions, l’Italie est un pays très divers. Cette diversité se reflète évidemment aussi dans la langue. Dans ce cours, je veux montrer que l’italien varie selon les régions et même parfois selon les villes. Chaque leçon traite d’une variante locale de l’italien, comme le bolognais ou le napolitain, et en présente les spécificités au niveau de la prononciation, du vocabulaire ou encore des expressions, certaines étant d’ailleurs très drôles. 

Une autre particularité de ce cours est son « trilinguisme ». En effet, il n’est pas seulement traduit en français, comme dans la plupart des autres cours, mais aussi en italien standard, ce qui permet de garantir que tous les nouveaux mots soient bien compris par les apprenants. C’est donc un cours relativement complexe qui s’adresse d’une part à des étudiants de niveau intermédiaire supérieur (B2/C1), et d’autre part aux apprenants de niveau avancé pour leur faire découvrir de nouveaux mots en italien standard. 

Le cours mise avant tout sur l’oral et propose plus particulièrement de pratiquer la compréhension. Pour les variantes régionales de l’’italien, je trouve plus logique de mettre l’accent sur les différences qui existent plutôt que de mémoriser ou d’écrire des mots spécifiques à chaque variante.

Le cours n’a pas pour seul objectif d’enseigner des dialectes, mais aussi et surtout de pratiquer la compréhension orale en écoutant des expressions à la fois intéressantes et amusantes. Les moins farouches peuvent même s’essayer à la prononciation du toscan ou du napolitain, grâce à la reconnaissance vocale !

Le plus important, c’est de s’amuser

C’est ma devise : on ne doit pas s’ennuyer en apprenant les langues ! Je crois que la qualité du matériel didactique a une grande influence sur la motivation (c’est selon moi l’un des facteurs les plus importants). En tant que rédactrice, cela signifie que je dois privilégier l’aspect didactique, tout en créant des cours divertissants, avec des histoires et des exercices qui ne rappellent pas nos vieilles méthodes de langues, mais qui mélangent des éléments réalistes et inattendus, parfois même comiques ! Au final, je veux aussi m’amuser en préparant des cours  sur des sujets qui me tiennent à cœur.

C’était particulièrement le cas pour la production de ce cours : pendant mes recherches d’expressions typiques d’une ville ou d’une région, j’en ai trouvé que j’aimais tout particulièrement, comme par exemple Spacca! (Super !) à Bologne, ou Mannaggia a Bubbà! (Zut !) à Naples, que je ne connaissais pas et que j’utilise maintenant souvent. Mes merveilleux collègues italiens des différents départements de Babbel, qui parlent une grande quantité de variantes de l’italien, m’ont tous aidée dans ma préparation. Nous nous sommes souvent demandé si nos utilisateurs allaient s’amuser autant que nous en faisant ce cours. J’espère vraiment que ce sera le cas.